Journal

97 messages - Cliquez sur un titre pour afficher la page dans une autre fenêtre

Scholomance

Tout ici n'est qu'horreur et noirceur. Partout, des cr?atures horribles et des hommes en robe noire qui tentent de les manipuler. Parfois, l'une d'elles ?chappe au contr?le du N?cromancien qui l'avait invoqu? et le d?vore sans ?tat d'?me, sous le regard neutre de ses confr?res qui ne tentent rien pour le sauver. Tout ceci me r?pugne. Je mettrais un terme ? toutes ces abominations!

Ixkly et Wyrnen prennent un peu de repos apr?s un ?pre combat contre un groupe de N?cromanciens et leurs horreurs. Tandis qu'ils r?cup?rent, je m'approche de la salle suivante et passe la t?te par une petite porte pour y jeter un oeil. Des petits groupes d'?tudiants font tout un tas d'exp?riences r?pugnantes sur des cadavres. J'en ai la naus?e.

Soudain, un petit cri se fait entendre et je me prend un sort en pleine face. Bient?t, une horde d'horribles araign?es se jette sur moi en crachant son venin. Je me jette en arri?re en hurlant de terreur.

- Azrelia!
- Esp?ce d'idiote! hurle Ixkly.

Wyrnen se jette dans la m?l?e et se bat comme un forcen?, appuy? par les sorts d?vastateurs d'Ixkly et de son petit diablotin qui ne cesse de pousser des petits cris stridents. Heureusement, cette fois-ci, ils parviennent ? d?truire les cr?atures et leurs ma?tres. Je me suis recroquevill?e dans un coin, tremblant de tous mes membres. Ixkly s'approche de moi, les poings serr?s.

- Imb?cile! Ne recommence plus jamais ?a!
- Mais je voulais juste...
- Rien du tout! Reste derri?re, c'est tout!
- Mais... je veux me battre moi... je ne veux pas rester derri?re...
- Tais-toi! C'est ta place! Tu vois o? nous m?ne ta t?m?rit?? Regarde, ton Wyrnen a pris un sale coup, et c'est ta faute!
- Mais...

Je jette un oeil ? Wyrnen, agenouill? un peu plus loin. Il se tient le bras et g?mit un peu.

- Wyrnen! Je...
- C'est rien... ?a va aller...
- Je... je sers ? rien... je ne peux m?me pas me battre...
- Ecoute Azrelia, on a chacun notre place dans un combat. la tienne est de nous appuyer. Tu comprends? me lance Ixkly, toujours ?nerv?.
- Ou..oui...
- Bon. On continue. Mais ? la prochaine b?tise comme ?a, on fait demi-tour, c'est bien compris?

J'acquiesce d'un signe de t?te et me rel?ve tant bien que mal, m'aidant du bras d'Ixkly. Nous progressons doucement ? travers la Scholomance, affrontant des cr?atures toujours plus terrifiantes. Nous traversons une petite salle infest?e de dragons quand un puissant coup de griffe aux c?tes me fait chanceler. Je m'effondre sur le sol, ? moiti? consciente. Les bruits des os se brisant sous le m?tal des ?p?es, le cr?pitement des sorts et les hurlements des dragonnets me b?lent les tympans. Puis tout se calme. J'entends la voix de Wyrnen. Il me prend dans ses bras.

- Azrelia? Azrelia! R?ponds-moi! Tu vas bien?
- Je... ?a va aller... Wyrnen...
- Pardonne-moi, Azrelia! Pardonne-moi!
- Tu... tu n'y es pour rien...
- Je... je n'arrive m?me pas ? te prot?ger! Je ne te sers ? rien...
- Mon Wyr...
- Oh, ?a suffit hein! Vous commencez ? m'?nerver tous les deux! Non mais vous vous ?tes vus? crie Ixkly.
- Je...
- Ah, ?a va! Vous pensez vraiment que vous allez avancer ? vous dire que vous ?tes nuls et que vous ne servez ? rien? Vous pensez arriver ? quelque chose en pensant comme ?a?
- Je... pardon...
- Mouais. Le prochain que j'entends g?mir comme ?a, je l'?tripe, c'est bien compris?

Wyrnen et moi hochons la t?te en nous relevant. Ixkly n'a pas tort... Enfin, c'est vrai que Wyrnen n'a pas de raisons de douter de lui. Il est tr?s fort et a beaucoup d'exp?rience! Mais moi... est-ce que je ne suis pas vraiment inutile? Je ne fais qu'attirer des ennuis. Je ne sais plus trop quoi penser.

Mais ce n'est pas le moment de penser ? ?a! Nous ne sommes pas encore sortis de la Scholomance, ce n'est pas le moment de flancher!

Poster un commentaire - Commentaires (1) Créé le 2008-10-15 à 08:18:11 - Pas de modification

Une derni?re liche

Elle est horrible! La liche qui r?gne sur la Scholomance, le repr?sentant du Fl?au dans cette acad?mie de la mort. Elle exalte la souffrance, la mort, la terreur. Et elle est l?, ? une centaine de pieds de nous, entour?e de fid?les en robe noire.

Soudain, Wyrnen saisit sa lame et se rue t?te baiss?e dans la salle en hurlant.

- Je vous ouvre la voie! Occupez-vous de la liche!
- Wyrneeeeeen!
- Pauvre idiot! Tu vas te faire tuer!

Trop tard. Wyrnen se bat comme un d?mon au milieu d'une horde de squelettes et de cadavres. Les coups fusent. Il encaisse. Ixkly l'appuie. Je ne sais pas quoi faire. La terreur paralyse mon bras. Les hurlements sont ? peine couverts par ceux, gutturaux, des horreurs r?anim?es.

- Wyrnen, il faut se replier! Attire-les ici!

Lentement, le groupe se dirige vers la porte de la salle. Une fois tout ce petit monde pass?, Ixkly referme la porte et s'acharne sur la masse grouillante. Je reste p?trifi?e.

Au bout d'un long moment, tout s'apaise. Un silence de mort hante l'atmosph?re. Wyrnen ?merge de la pille de cadavres et s'effondre apr?s quelques pas. Ixkly s'appuie contre un mur, ? bout de souffle. Recouvrant mes forces, je me pr?cipite vers Wyrnen. Il est en vie! Je l'aide ? boire et lui donne ? manger. Ixkly reprend des forces de son c?t?, puis se dirige vers nous, une veine palpitant sur son front.

- Wyrnen... esp?ce de cr?tin! Tu veux tous nous tuer!
- Je voulais...
- Oh, la ferme! l?che le d?moniste entre ses dents.
- Mon Wyrnen... je... ne fais pas le h?ros. Tu n'as rien ? prouver tu sais...
- Mais...
- Je n'ai pas besoin que tu risques ta vie ? tout bout de champ pour t'aimer. Tu es mon chevalier. Quoi qu'il arrive...

Je me blottie contre lui. Ixkly nous observe d'un air d?go?t? et tourne le dos en poussant un profond soupir.

- Bon, on d?truit cette foutue liche et on sort. Et plus de conneries!
- Oui!

Wyrnen se rel?ve, reprend son arme et se tourne vers moi, m'adressant un grand sourire.

- Reste en retrait mon amour. Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose.
- Enfin une parole cens?e! raille Ixkly.

La liche est rest?e seule dans la derni?re pi?ce. Si on parvient ? la tuer, la Scholomance sera d?capit?e! Ixkly retire le lourd linteau qu'il avait remis en place et ouvre lentement la lourde porte.

- Wyrnen, je comptes sur toi. Azrelia, tu restes en arri?re.
- Mais...
- Ne discute pas!

L'assaut est donn?. Wyrnen se jette au corps ? corps, tandis qu'Ixkly bombarde le monstre de sorts terrifiants. Un froid glacial r?gne dans la salle. Des hurlements de douleur semble surgir de nulle part. La liche est immense. Wyrnen, qui la roue de coups de sa lame sombre semble minuscule ? c?t?. Il encaisse les coups sans flancher. Il semble si invincible...

Cette liche... je suis venu faire mes preuves, mais je n'ai servi ? rien pour l'instant. Je dois me battre. C'est maintenant que je dois faire mes preuves. Je ne suis pas bonne... qu'? faire la vaisselle! Je montrerais ? ce porc de Cupidon que je suis une vrai guerri?re!

Je saisis ma lame d'une main d?termin?e et me tiens pr?te. Je vais tuer cette liche! Je vais me battre aux c?t?s de mon Wyrnen! Ensemble, nous tuerons cette cr?ature!

D'un bond, je me jette sur la liche. Lorsque je commence ? lui ass?ner de puissants coups, je sens un froid glacial s'emparer de moi. Une terrible sensation s'empare de tout mon corps. Des hurlements r?sonnent dans ma t?te. Je me sens mal. Je ne comprends plus rien. Je doute de tout. Je ne sais plus qui je suis. Je ne veux plus me battre. La mort n'est rien. Je veux mourir.

Nooon! Je ne dois pas me laisser avoir par son aura mal?fique! Je dois lutter!

Je tente de lever mon arme pour attaquer ? nouveau la liche, quand soudain un violent sort m'explose en pleine face. Je suis projet?e ? travers la salle et ma t?te heurte violemment un mur. Je ne sens plus rien. Je ne vois plus rien.

Poster un commentaire - Commentaires (0) Créé le 2008-10-16 à 11:12:03 - Pas de modification

Douloureux r?veil

J'ai mal. Mal partout. Cette liche... Je veux mourir! Wyrnen. Nooooon!

- Azrelia? Azrelia, tu m'entends?
- J'ai mal...
- Ouais, ouais, j'ai appel? Eleor, il va venir. Je suis plus du genre ? faire des blessures qu'? les soigner moi, tu vois.
- Je...Wyrnen! O? est Wyrnen!
- T'en fais pas, ton idiot de fianc? va bien. Il t'a amen? ici et est reparti je ne sais o?.
- Il va bien...
- Bon, reste tranquille maintenant. Tsss... Eleor n'est vraiment pas press?!

Je crois que c'est Ixkly qui est avec moi. Oui, je distingue sa silhouette ? travers mes yeux encore ? moiti? clos. Je crois que je me souviens. La Scholomance! Nous ?tions dans la Scholomance, l'?cole de N?cromancie! Les monstres... les dragons... la liche! Oui, nous nous battions contre une liche! Je me souviens maintenant! Je me suis jet?e sur elle, j'ai voulu me battre! Mais.... elle m'a eue... j'ai ?chou?... je n'ai pas r?ussi...

- Ixkly...
- Mmh?
- La liche... elle...?
- Elle est morte.
- Vous... vous l'avez eu...
- Nous l'avons eu Azrelia, tu ?tais l? aussi.
- Mais elle m'a bris?e comme une brindille... je n'ai servi ? rien...
- Azrelia! Tu ?tais l?, et on l'a eue tous ensemble! Tiens, voil? enfin notre vaillant paladin, ajoute-t-il tandis qu'Eleor entre dans la pi?ce.

Eleor s'approche de moi et m'ausculte rapidement. Apparemment, la m?decine traditionnelle n'est pas vraiment son truc. Il m'explique que ces talents de soigneur ne s'expriment pleinement que dans le feu d'un combat. Je proteste ?nergiquement. Je n'ai m?me pas la force de me tenir debout!

- Azrelia, ?coute-moi. Tu dois le faire! Pour que je puisse te soigner, il faut que tu te battes contre moi.
- Mais... je n'ai m?me pas la force de me tenir debout...
- Tu es Chevalier oui ou non?
- Je... oui... je crois...
- Alors l?ve-toi et viens te battre.

Eleor me tend une main en souriant. Je la saisis et je dois fournir un effort intense pour parvenir ? me mettre sur mes pieds. Eleor m'encourage. Je saisis mon ?p?e mais je n'ai plus de forces! Elle me glisse des mains.

- Azrelia. Fait-le pour Wyrnen.
- Pour... Wyrnen. Oui...

Je me penche pour r?cup?rer mon ?p?e et la tient cette fois tr?s fort dans ma main.

- Frappe-moi Azrelia. Il n'y a que comme ?a que je pourrais te soigner.
- B... bon.

Je l?ve mon bras et essaie de frapper Eleor. Il esquive sans mal et tente de me frapper. Je r?unis toutes mes forces pour parer et je ne peux m'emp?cher de pousser un petit g?missement de douleur.

Le combat se poursuit, lentement. J'ai mal. Mes blessures se rouvrent. Puis, au bout d'un moment, une petite lumi?re entoure Eleor et peu ? peu je sens ma douleur s'estomper. Mes plaies se referme. Une lueur brillante parcourt mes membres, redonnant vie ? mes membres meurtris. Je me sens mieux, mais je suis terriblement fatigu?e. Je me laisse tomber sur le lit derri?re moi et l?che mon arme qui tombe sur le sol avec fracas.

- Merci... Eleor.
- Pas de quoi.
- Je... vous savez... j'ai ?chou?... je n'ai rien pu faire contre cette liche.
- Azrelia, vous savez quoi? Nous allons vous trouver une autre liche et vous la battrez ? vous toute seule. ?a vous va?
- Je... Je sais pas...
- On vous trouvera cette liche, je vous le promets. Et je suis s?r que vous en viendrez ? bout sans aide. D'accord?
- Oui... Mais je voudrais dormir s'il vous pla?t. Je suis fatigu?e....

Eleor m'adresse un petit sourire et Ixkly ? qui n'a cess? de ronchonner ? et lui quittent la chambre. J'enl?ve cette armure crasseuse qui me colle ? la peau et me vautre avec d?lectation sur le velours d?licat du lit.

J'y arriverai. Un jour, j'accomplirai un exploit, et ils sauront tous que je suis une vraie guerri?re et que je suis digne d'?tre une vraie Chevalier!

Poster un commentaire - Commentaires (1) Créé le 2008-10-20 à 12:17:33 - Pas de modification

Un bain

Wyrnen m'avait promis un petit bain de minuit. Bon, il n'est pas vraiment minuit, mais il fait d?j? un peu nuit, alors c'est un peu pareil, non? Et puis demain, je pars. Les Chevaliers de Sang m'envoient en Outreterre pour deux semaines. Alors je veux profiter pleinement de ma derni?re soir?e avec mon Wyrnen avant d'aller affronter des hordes de d?mons! Je l'ai emmen? pr?s de la rivi?re qui coule en contrebas du manoir Saen'Thalas. Toujours au m?me endroit.

Je retire vivement mon pantalon et ma petite chemisette et me pr?cipite sur le bord pour tremper un doigt dans l'eau. Elle est un peu fra?che, mais ?a fera l'affaire! D'un bond, je me jette ? l'eau et en quelques brasses je me retrouve au milieu de la rivi?re. Je tourne un peu en rond puis retourne vers Wyrnen qui est rest? sur le bord.

- Et bien mon beau Chevalier, tu as peur de l'eau?
- Non, non, me r?pond-il avec un sourire.
- Et bien rejoint-moi!
- Oui, mais c'est que... je n'aimerais pas qu'on me voit en petite tenue.
- Hihi, ne t'en fais pas pour ?a, il n'y a que nous ici!

Je grimpe sur la rive et l'embrasse tendrement.

- D?p?che-toi mon Wyrnen! lui dis-je en replongeant dans l'eau claire.
- J'arrive, j'arrive! fait-il en jetant sa chemise et en commen?ant ? retirer son pantalon.

Enfin, il finit par entrer dans l'eau. Je m'approche de lui et observe son torse d'un air int?ress?.

- Hmmm, tu y gagnes ? montrer tes muscles, tu sais!

Je lui caresse doucement la poitrine. Il sourit en s'empourprant l?g?rement et en se grattant la t?te.

- H?h?, si tu le dis.

Je plonge ? nouveau et nage un peu tandis que mon Wyrnen s'enfonce doucement dans l'eau. Je profite qu'il a le dos tourn? pour m'approcher de lui dans son dos et ? pas de loup (de mer, cela va sans dire). Je l'agrippe doucement par les ?paules et grimpe sur son dos comme un parasite. Naturellement, mon fianc? n'arrive plus ? nous supporter et coule ? pic.

- Hihbliblublbl! Je t'ai eu! Tu ne m'avais pas vu arriver, hein?

Wyrnen me regarde en souriant. Il n'a pas l'air d'avoir vraiment souffert de cette petite attaque surprise.

- Tu sais, je n'ai plus besoin de respirer moi.
- Ah, oui, c'est vrai.
- Alors je ne peux pas me noyer!
- Tu pourrais au moins faire semblant de t'?touffer! Tu n'es pas gentil!
- Oh, pardon. J'y penserais la prochaine fois! me gourmande-t-il.

Je lui adresse un grand sourire en me serrant tout contre lui et en le couvrant de baisers humides.

- Dis, on fait la course?
- Ah, heu, si tu veux...
- On va jusqu'au petit pont, l?-bas?
- Le petit pont? Mais... c'est un peu pr?s de la route. On risque de me voir, et je ne pr?f?rerais pas qu'on me voie en sous-v?tements...
- Oh, bon... Jusqu'? cet arbre pr?s de l'eau, l?-bas, alors?
- Oui, ?a me va!

Nous nous mettons c?te ? c?te, battant des pieds et des mains pour nous maintenir ? la surface. Je clame le compte ? rebours, et nous partons aussi vite que nous le pouvons. Je ne sais pas si Wyrnen le fait expr?s ou non, mais je parviens ? le distancer et je touche l'arbre en premier.

- J'ai gagn?! Je suis plus rapide que le Wyrnen le grand Chevalier Noir! Hihi!
- Bravo ma ch?rie!
- Je suis trop forte, hein? lui dis-je avec un petit ton sup?rieur.
- Bien s?r!
- Et puisque tu es le perdant, tu me dois une faveur!
- Tout ce que tu voudras!
- Et bien, voyons...

Je fais mine de r?fl?chir un instant puis le regarde d'un air carnassier.

- Je veux... que tu me fasses un gros c?lin et que tu m'embrasses tant que tu m'aimes!

Le baiser semble durer deux heures. J'en profite ? chaque secondes. Mes prochaines semaines seront teint?es de sang et de mort. Je voudrais rester ainsi, serr? contre mon Wyrnen, pour l'?ternit

Poster un commentaire - Commentaires (3) Créé le 2008-10-21 à 14:03:45 - Pas de modification

Un peu de douceur avant l'horreur

Wyrnen et moi avons termin? notre petit bain nocturne. Je suis repass?e au manoir pour me changer et je porte maintenant une belle robe violette et pourpre. Je dois ?tre tr?s belle pour ma derni?re soir?e avec mon fianc? avant ma premi?re grande mission pour les Chevaliers de Sang!

Nous sommes all?s ? l'auberge, mais il n'y avait personne, comme souvent. Wyrnen a sorti un tonnelet pour qu'on puisse boire un coup, mais une elfe ?trange qui venait d'entrer nous a interrompus. Elle ne savait pas que le Prince Kael'Thas ?tait mort et se disait l'une de ses fid?les. La pauvre a faillit nous attaquer, mais Wyrnen a pu la raisonner et elle s'est enfuie sans demander son reste. Pendant ce temps, le tonneau qui ?tait perc? s'est compl?tement vid?! Nous n'avons plus rien ? boire et nous sommes seuls dans cette auberge. Mais moi, je sais ce que j'ai envie de faire.

- Suis-moi, mon Wyrnen.

Sans rien ajouter, mon fianc? me suit ? l'?tage, en se grattant la t?te. Je le conduis dans une chambre vide et ferme la porte derri?re nous. Je me jette dans les bras et lui murmure dans le creux de l'oreille.

- Mon Chevalier... je veux passer le reste de cette soir?e seule avec toi...
- Tu vas me manquer mon amour...
- Toi aussi tu vas ?norm?ment me manquer... je veux pas partir...
- Azrelia...
- Mais tu sais le sort qu'ils r?servent aux d?serteurs...
- Je le connais. Mais ?a va ?tre tr?s dur...
- Je suis d?sol?e mon Wyrnen... Mais quand je reviendrais, je te promets que je ne repartirai plus! Je resterai avec toi pour toujours! Pour toujours!

Comme pour appuyer mes paroles, je l'enlace et l'embrasse longuement, tendrement. Le baiser s'?ternise. Je lui caresse doucement le dos.

- Wyrnen...
- Oui?

Sans rien dire, je lance un regard suggestif vers le lit, puis replonge mon regard dans celui de Wyrnen. Il esquisse un petit sourire et nous nous dirigeons vers le lit, main dans la main. Nous nous allongeons doucement tout en continuant nos baisers et nos caresses.

- Je veux que... tu m'enl?ves cette robe...
- Je... oui...

Doucement, Wyrnen fait glisser ma robe sur mon corps tandis que je d?boutonne sa chemise tout en le couvrant de bisous dans le cou. Le tissu glisse doucement sur ma peau, accompagnant ? merveille les caresses de Wyrnen. D'un petit geste du pied, je fais tomber le v?tement au pied du lit et entreprend de d?shabiller compl?tement mon fianc?.

Je serre mon corps nu contre le sien, le serrant fortement dans mes bras. Je le caresse tendrement tout en continuant ? l'embrasser.

- Je t'aime mon Wyrnen...
- Moi aussi je t'aime...

Doucement, je glisse sur le c?t?, entra?nant mon compagnon. Il se retrouve sur moi, apparemment un peu d?contenanc?. D'un regard et d'un baiser, je lui fait comprendre ce qu'il lui reste ? faire.

Nous ne formons plus qu'un. Je suis si heureuse! Je voudrais pouvoir rester pr?s de lui ?ternellement, ne jamais avoir ? quitter ce lit. Je me sens si bien!

Tout en le serrant toujours aussi fort dans mes bras, je profite pleinement de ce dernier plaisir avant mon d?part, faisant en sorte que cet instant de bonheur soit tout aussi intense pour lui.

- Azrelia... je... je t'aime tant...

Je pousse un petit g?missement de plaisir et l'embrasse une nouvelle fois dans le cou.

- M... moi aussi mon amour... je t'aime plus que tout...
- Azrelia...
- Wy... Wyrnen...

Dans un grand frisson partag?, je sens que le meilleur moment de cette nuit arrive. C'est... c'est si bon! Je serre Wyrnen encore plus fort si toutefois c'est encore possible. Je ne veux pas le quitter. Je veux vivre avec lui pour toujours! Je voudrais ne jamais avoir ? quitter ce lit, je veux que nous ne fassions plus qu'un pour toujours!

Mon Wyrnen... je t'aime!

Poster un commentaire - Commentaires (0) Créé le 2008-10-24 à 12:08:27 - Pas de modification
Pages: 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20