Journal

97 messages - Cliquez sur un titre pour afficher la page dans une autre fenêtre

De la vie ? la mort

Rien. Personne. Des traces de sang qui se perdent dans le bois, mais aucun signe de l'agresseur. Je pousse un petit cri de rage en serrant les poings et retourne au manoir. Savoir que l'agresseur de Miseraelle court toujours me met hors de moi!

Lorsque j'entre dans la chambre, je sens une atmosph?re de mort envelopper tout le monde. Cupidon, un nouvel arrivant dans la maison ? quelqu'un que je n'aime pas du tout ? est l?.

- Que...
- Elle... elle est morte...

Zerteal semble effondr?. A bout de souffle, Kinelae est toujours au chevet de Miseraelle, soutenue par Ixkly.

- Je... je peux la ressusciter...
- Kinelae! Tu es ? bout! Tu vas y rester! se plaint Ixkly.

Kinelae l'ignore superbement et prend la main de Miseraelle.

- Je... j'ai besoin que vous lui donniez un peu de votre mana.
- Moi! Je... je veux l'aider!

S'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour Miseraelle, je le ferais! J'ai ?t? incapable de retrouver son agresseur, je peux au moins lui donner un peu de ma force! Je saisis fermement la main que Kinelae me tend et ferme les yeux, me concentrant. Je sens un petit fourmillement dans mon avant-bras, qui se r?pand dans tout mon corps. Soudain, je sens mon ?nergie me quitter, passant de ma main ? celle de Kinelae, pour se r?pandre dans le corps de Miseraelle.

Je sens comme une lame de fond me faucher derri?re les genoux, mais je r?siste en serrant les dents et lutte pour rester debout. Au bout d'un cours instant, Kinelae rel?che ma main et je pousse un petit soupir de soulagement.

Zerteal prend ? son tour la main de Kinelae et donne lui aussi un peu de sa vie ? Miseraelle. Puis il se recule et se tient pr?s de moi, tandis que Kinelae prononce l'incantation qui doit ramener Miseraelle. Cupidon approche et regarde par dessus notre ?paule. Soudain, il donne une petite tape sur les fesses de Zerteal!

Comment ose-t-il? Dans un moment pareil! Cette ordure n'a aucun respect! Zerteal lui lance un regard furieux et je dois me retenir de lui flanquer un bon coup de pied dans l'entre-jambe pour lui apprendre ? bien se comporter.

Un petit g?missement ram?ne soudain notre regard vers la bless?e. Elle bouge! Elle ouvre les yeux! Mais son regard semble vide, gris, sans joie. Zerteal se jette pr?s d'elle en pleurant. Kinelae, ? bout de force, s'effondre. Ixkly la prend dans ses bras et l'emm?ne un peu plus loin en g?missant.

- Idiote... tu ferais mieux de t'occuper de toi avant de t'occuper des autres...

Je m'approche ? mon tour de Miseraelle. Elle est ?puis?e, mais vivante. Enfin... dans un sens. Elle doit ?tre un peu comme mon Wyrnen maintenant. Pas tout ? fait morte, mais pas vraiment vivante non plus.

Mais Zerteal prendra soin d'elle, je le sais. M?me s'il a l'air pervers, je pense que c'est quelqu'un de bien. Et il a montr? aujourd'hui qu'il tenait beaucoup ? elle. Il ne la laissera pas tomber. Elle est entre de bonnes mains.

Je m'approche de Zerteal et pose une main sur son ?paule en murmurant.

- Elle est revenue, c'est ce qui compte.

Il reste silencieux.

- Elle a besoin de se reposer, ne la fatigue pas trop. Vous aurez tout votre temps pour les embrassades un peu plus tard.

Je lui adresse un petit sourire et quitte la pi?ce, les laissant tous deux ? leurs retrouvailles.

Poster un commentaire - Commentaires (1) Créé le 2008-10-05 à 13:49:59 - Pas de modification

Op?ration Trinit

Ils sont partis. Tous nos guerriers sont partis. Eleor, Ardence, Kinelae, Ixkly, Aelarion, Sioun, Inann?, mon Wyrnen et tant d'autres. Ils sont partis ? la rencontre du prince ren?gat. Ils sont partis ? l'assaut de la Terrasse des Magist?res, la demeure du Prince Kael'Thas. Ils sont partis tuer... un symbole!

J'ai si peur... et s'ils ne revenaient pas? Si le prince et ses troupes ?taient plus forts que pr?vus et dominaient notre ?lite? Non! Je ne dois pas penser ? ?a! Sioun m'a charg? de tenir un h?pital pour soigner les bless?s, je dois me montrer digne de ma mission!

Deux elfes ? une homme et une femme ? m'ont d?j? rejointe, ainsi qu'une Orque. Et tout commence mal. L'orque et les elfes ne cessent de s'engueuler, chacun traitant l'autre de race inf?rieure. Je ne parviens pas ? calmer les esprits. Tout empire lorsqu'un second orc et un troisi?me elfe viennent se joindre ? la dispute.

Je n'arrive pas ? y croire... Le sort de tout notre peuple est en train de se jouer... et ils ne font que se disputer? Ces elfes... quels idiots! Quel manque de respect pour ceux qui sont peut-?tre en train de mourir pour nous sauver! Et mon Wyrnen qui est avec eux...

- Taisez-vous!

Ils ne m'?coutent pas.

- Taisez-vous!

Cette fois j'ai hurl? de toute la force de mes poumons. Des larmes coulent le long de mes joues et je commence ? sangloter.

- Nos guerriers sont peut-?tre en train de mourir et vous... vous... vous vous disputez comme des enfants... Mon... mon fianc? est l?-bas!
- Regardez, vous avez fait pleurer la dame, lance l'orque. Bande d'idiots!

Elle m'adresse un petit sourire avant de pousser un profond soupir et de retourner ? ses bandages. Les autres ne semblent plus trop savoir o? se mettre. Ils s'installent dans leur coin autour d'un petit feu et commencent ? discuter ? voix basse tandis que l'orc aiguise sa lame.

Je s?che mes larmes et me reprend. Je ne dois pas faillir. Le vie de nombreuses personnes d?pend peut-?tre de l'organisation de cet h?pital de fortune. Je me tourne vers les orcs.

- Docteur, avec votre compagnon guerrier, allez-donc faire un tour dans la ville. Je ne voudrais pas que des Solfuries profitent de l'occasion pour tenter quelque chose.

Les orcs acquiescent et sortent, l'arme ? la main, en discutant entre eux. Tant que j'arrive ? maintenir les orcs loin du groupe d'elfes, j'?viterais des disputes inutiles. Pourquoi faut-il que nos peuples fassent preuve de tant de hargne les uns vis-?-vis des autres? Je n'ai rien contre les orcs moi...

Enfin, l'heure n'est pas aux discussions politiques, il est temps que je concentre un peu plus s?rieusement sur cet h?pital. J'envoie deux elfes en patrouille dans la ville et demande ? deux autres de m'aider ? pr?parer les bandages, les lits et les m?dicaments pour les bless?s qui peuvent arriver ? tout moment.

Tout est pr?t. Les lits sont en place. Les bandages bien rang?s, ? port?e de main. Les potions correctement align?es sur les ?tag?res. Il n'y a plus qu'? attendre le retour de nos troupes. Je commence ? paniquer. Juste avant le d?part, Ardence m'a parl? par le cristal magique. Elle m'a demand? au moins une dizaine de fois d'embrasser son fils Syrael. Elle semblait tellement douter de son retour. J'ai si peur...

Je tombe ? genou au milieu de la salle et adresse une pri?re au Soleil. Qu'il guide leur bras au cours de la bataille! Qu'il leur donne la force de lever la main sur leur ancien roi! Qu'il leur donne le courage de vaincre! Qu'il les fasse revenir en vie! Tous!

Poster un commentaire - Commentaires (0) Créé le 2008-10-06 à 23:03:25 - Pas de modification

Sanglant retour

Il est mort! Le prince est mort! Ces mots r?sonnent encore dans ma t?te comme un refrain lancinant. Je ne sais pas qui l'a hurl? dans le cristal, mais cette voix semblait ? la fois heureuse et marqu?e par la douleur et la fatigue. Vite, il faut que je me reprenne! Les bless?s ne vont pas tarder ? arriver! Nous devons ?tre pr?ts ? les accueillir!

Je donne quelques ordres pour que chacun se mette en place puis je me pr?cipite vers l'entr?e de la salle, attendant les premiers bless?s. Soudain, Dame Ardence arrive sur sa monture d?moniaque. Elle descend de sa selle et s'effondre sur le sol pav? de la cit?. Son destrier dispara?t dans un nuage de fum?e noire. Je me pr?cipite vers elle.

- Dame Ardence! Dame Ardence!
- Je... je me...
- Ne d?tes rien! Je vais vous aider! Appuyez-vous sur mon ?paule!

Je parviens ? la relever et nous nous dirigeons vers la pi?ce am?nag?e en h?pital, quand soudain elle s'?vanouit. Je ne parviens pas ? la maintenir debout. Elle tombe sur le sol.

- Da... Dame Ardence! Vite! Aidez-moi! Venez m'aidez! Vite!

Un des elfes qui m'avaient rejoint se pr?cipite vers nous et m'aide ? la transporter sur un lit. Je prends la main d'Ardence dans la mienne et essaie de lui parler.

- Dame Ardence... Je... vous m'entendez?

Pas de r?ponse. Une main verte me repousse.

- ?loignez-vous s'il vous pla?t, j'ai besoin de place.
- Mais...

Je regarde la docteur orque d'un air triste.

- Ou...oui. Sauvez-l?, je vous en prie...
- Je vais faire ce que je peux. Mais j'ai besoin de place!
- Oui!

Je m'?loigne un peu, observant Ardence qui commence ? d?lirer, hurlant des paroles insens?es en s'agitant dans son sommeil.

Un autre groupe de guerriers arrive alors. Un autre bless?, Eleor! Kinelae aussi! Ils sont... si nombreux, en sang, le regard vide! Ils sont victorieux, et pourtant, je ne lis dans leurs yeux que de la douleur, de la tristesse. Je secoue la t?te pour me ressaisir. Ce n'est pas le moment de flancher!

Je me sens si inutile ici. Je n'ai pas de r?el don de soigneuse et personne ne semble avoir besoin de moi. Kinelae, la docteur Orque, ils sont tous plus dou?s que moi. Je ne sers ? rien... ? rien. A part ? r?conforter les bless?s me dit-on. Quel glorieux exploit...

Mon Wyrnen! Il est l?! Il est revenu! Je me jette dans ses bras.

- Wy... Wyrnen? Ce... c'est bien toi? Je veux dire...
- Oui, c'est bien moi cette fois-ci.
- Mon Wyrnen!

Je l'embrasse longuement et langoureusement, profitant de chaque instant de ce baiser.

Je passe le reste de la soir?e avec lui. Je vais quelque fois chercher un ingr?dient ou deux pour un docteur, avant de retourner aupr?s de mon fianc?. Sioun fait un petit discours, nous disant qu'il quitte le devant de la sc?ne. Puis la docteur Orque qui nous a rejoint prend ? son tour la parole. Elle dit que notre peuple est plus digne d'int?r?t que ce qu'elle le pensait. Je savais qu'elle ?tait sage, elle. Bien plus sage que le elfes qui critiquaient sa race. Je lui adresse un grand sourire.

Wyrnen est reparti. Dame Ardence a subit un grand choc, elle a perdu la m?moire. Eleor est bless?. Cette victoire est probablement la plus grande que nous ayons connu, et pourtant, elle a un go?t si amer...

Poster un commentaire - Commentaires (3) Créé le 2008-10-07 à 10:06:58 - Pas de modification

Crise de nerf

Cupidon, quel nom stupide! Un nom stupide, pour un elfe stupide! Je ne peux plus supporter le nouvel arrivant de la maison Saen'Thalas. S'il a ?t? int?gr? ? la maison, c'est uniquement parce que c'est l'amant d'Eleor, tout le monde le sait!

Je n'en peux plus de ces grands airs! Il se croit chez lui, mais il n'a rien d'un Saen'Thalas! M?me moi qui n'a pas une goutte de sang noble dans les veines je me tiens mieux que lui! Regardez-le! Avec ses pieds pos?s nonchalamment sur la table, ses grands airs sup?rieurs, ses mani?res de garnement mal ?lev?! Il se permet d'appeler toutes les femmes du manoir ? poup?e ? ou ? ch?rie ? et nous traite comme de simples objets de luxures! Il se permet m?me de pincer les fesses de quiconque passe ? sa port?e! C'est une honte pour la maison! Il a m?me os? tripoter Zerteal tandis qu'il se tenait au chevet de Miseraelle agonisante!

Aujourd'hui, s'en est trop! Pr?sage et moi nous sommes ligu?s contre lui. Il en a trop fait! Et lorsqu'il a lanc? ? Dame Ardence qui venait d'entrer un ? salut poup?e ?, ?a a ?t? la goutte d'eau qui a fait d?border le vase!

- Esp?ce de pervers! Tu n'as pas ? parler comme ?a ? Dame Ardence!
- Qu'est-ce que tu veux, ch?rie?
- La ferme! Non mais regardez ?a, Dame Ardence! Il n'a de respect pour personne! Il n'a pas sa place ici!
- Il est l? juste pour pouvoir ?tre avec Eleor! rel?ve Pr?sage, furieuse.
- Et Lys alors? Viens pas me dire que c'est pas pour ?tre avec toi qu'elle est venue dans la maison!
- C'est pas pareil! Le conseil a d?cid? qu'elle pouvait entrer! Son entr?e dans la maison est officielle! Toi t'es l? juste parce qu'Eleor l'a voulu!
- Personne ici ne veut de toi! Dame verdrey n'a m?me pas ?t? consult?e!
- Et alors? Eleor a le droit de signer le registre. Tu veux le voir?
- T'as rien ? faire ici! Tu respectes rien! Tu n'en avais rien ? faire alors que Miseraelle agonisait! Tu te moques de tout le monde ici! Tu ne sers ? rien ? la maison!
- Et toi? Qu'as-tu fait pour la maison? me lance-t-il soudain, tout en m'adressant un regard vicieux.
- Je...

Je ne trouve pas quoi r?pondre. Je... c'est vrai... qu'est-ce que j'ai fait pour la maison? Quelle... quelle ordure! Ce porc n'a rien ? faire chez nous! Pour lui, je ne suis qu'un bonne ? rien, Pr?sage n'est qu'une salope et Ardence une poup?e... Comment un elfe comme lui peut-il avoir sa place parmi nous?

- Tu n'as pas ta place ici, grince Pr?sage.

Dame Ardence nous observe sans rien dire, l'air exasp?r?. Soudain, tandis que nous commen?ons ? nous crier dessus en trouvant des insultes de plus en plus color?es, elle se l?ve d'un bond et se met ? hurler.

- ?a suffit! Vous ne valez pas mieux les uns que les autres! Non mais regardez-vous!

Je baisse les yeux. J'ai honte, c'est vrai... mais je suis tellement remont?e contre cet intrus! D'ailleurs, il ne semble pas choqu? par l'intervention d'Ardence et affiche toujours un sourire suffisant.

- Vous, enlevez vos pieds de cette table!

Cupidon obtemp?re en bougonnant.

- Bon, on va agir comme des gens civilis?s maintenant! Chacun va parler ? tour de r?le pour exprimer calmement son point de vue. Les autres n'auront rien ? dire pendant ce temps. C'est bien compris?
- Ou...oui.
- Enfin quelqu'un de sens?! clame Cupidon.
- Ta gueule! l?che Pr?sage.

Ardence nous fusille du regard et nous nous carrons dans notre fauteuil, sans rien dire.

- Bien, qui veut commencer? Cupidon?
- Bien.
- Je rappelle aux autres que vous n'avez rien ? dire pendant son temps de parole. T?chez de vous comporter comme des gens dignes de cette maison.

Jamais je n'ai vu Ardence dans un tel ?tat. Je ne sais pas si sa petite p?riode d'amn?sie y est pour quelque chose, mais elle semble un peu chang?e. Pourtant, elle est vraiment s?re d'elle. Une vraie dame!

Poster un commentaire - Commentaires (1) Créé le 2008-10-07 à 13:20:06 - Pas de modification

R?solutions

Nous venons de faire le premier tour de table. Nous avons chacun exprim? nos griefs les uns vis-?-vis des autres dans un calme tendu. Ardence a jou? son r?le de m?diateur avec s?rieux et aucun n'a ?t? tent? de lui tenir t?te. Les accusations sont claires.

On accuse Cupidon de ne pas avoir d?sir? ?tre int?gr? ? la maison et d'y avoir ?t? admis par la simple volont? d'Eleor de le voir se rapprocher de lui. Cupidon ne d?ment d'ailleurs pas cette version. Nous lui reprochons ?galement son comportement irrespectueux. La petite tape sur les fesses de Zerteal alors que Miseraelle agonisait, les pieds sur la table, son comportement ? l'encontre des femmes de la maison, tout ceci est indigne d'un repr?sentant de la maison Saen'Thalas.

Il a ?t? reproch? ? Pr?sage son comportement racoleur et ses crises de nerf d?s qu'on lui adressait la moindre critique.

Pour ma part, on m'accuse de ne pas r?sister ? mes pulsions, de me laisser guider par ma col?re et d'avoir une attitude honteuse quand je commence ? m'?nerver.

Une fois le tour de table termin?, Dame Ardence se l?ve et s'adresse ? nous d'une voix s?v?re, qui ne laisse pas place ? la la repartie.

- Bien. Avant toute chose, je vous interdis ? tous de remettre en cause la place de quiconque dans la maison! C'est bien compris?

Nous acquies?ons d'un simple hochement de t?te.

- Bien. Je vais contresigner le registre pour appuyer l'entr?e de Cupidon parmi nous. Et je ne veux plus voir personne douter de son appartenance ? la maison! Maintenant, je vais vous confier ? chacun une mission.

Elle se tourne vers Cupidon.

- Cupidon, tu devras apprendre ? conna?tre et ? respecter les femmes de cette maison.

Elle se tourne vers Pr?sage.

- Pr?sage, tu devras apprendre ? contr?ler tes propos et ne plus remettre en doute la dignit? de quiconque.

Dame Ardence se tourne alors vers moi et me regarde d'un air triste.

- Azrelia, je vous sens d?prim?e ces temps-ci. Que se passe-t-il?
- Je... je n'arrive pas ? trouver le bonheur... quoi que je fasse... le bonheur ne dure pas... je... il y a toujours quelque chose qui vient tout g?cher....
- Vous avez bien des loisirs pourtant?
- Je ne sais pas... j'aime bien p?cher... me promener dans les bois... boire un coup... me battre...
- Je vois. Mais vous devez apprendre que le bonheur ne peut pas ?tre ?ternel et ?tre l? ? chaque instant! Nous traversons tous des p?riodes difficiles. Votre mission sera donc de vous trouver des loisirs qui vous permettront de vous sentir mieux.

Pr?sage me lance un regard compatissant et m'adresse un petit sourire. Cupidon me regarde d'un air intrigu?. Dame Ardence nous regarde un par un, puis clame d'une voix forte.

- Bien, vous connaissez tous vos missions respectives. Je veux que vous vous entraidiez tous pour les r?ussir, et surtout ne plus jamais entendre que quelqu'un ici n'a pas sa place. C'est bien compris?
- Oui, Dame Ardence.
- Oui.
- Oui, poup... heu, Ardence.

Je ne sais pas trop quoi penser de tout ?a. Ces ? missions ?, c'est bien gentil, mais... est-ce que j'arriverais ? la remplir? Si Cupidon continue ? se comporter ainsi... Non! S'il veut faire honneur ? Eleor, alors il remplira sa mission! Il n'a pas le choix!

Poster un commentaire - Commentaires (0) Créé le 2008-10-10 à 09:36:47 - Pas de modification
Pages: 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20