Journal

97 messages - Cliquez sur un titre pour afficher la page dans une autre fenêtre

Ing?nierie

En me promenant dans Lune d'Argent, je crois reconna?tre une silhouette famili?re. J'?tr?cis les yeux pour mieux voir. Une silhouette fine, des v?tements tout noirs, une chevelure sombre, se grattant le cr?ne, aucun doute! C'est Wyrnen! Je me pr?cipite vers lui.

- Wyrnen !

Le chevalier se retourne et me regarde en souriant.

- Ho, bonjour Azrelia.
- Bonjour! Que faites-vous par ici?
- Et bien je m'appr?tais ? fabriquer ? Si?un et Inann? un cadeau un peu plus joli que celui que je leur ai donn? hier.
- Vraiment? Et qu'est-ce que vous allez leur faire?
- H?h?, je vais leur faire un petit dragon m?canique!
- Hooo! Vous savez faire ?a?
- Oui, mais...

Wyrnen se tape la t?te

- ...il me manque des ?l?ments indispensables! Ne bougez pas, je reviens!
- Je...

Il est d?j? parti. Je m'assois sur un petit muret et regarde d'un air absent un forgeron travailler le m?tal chaud sur sa grosse enclume. Au bout de quelques minutes, Wyrnen revient enfin, une sorte de petite caisse ? outils dans les bras.

- Et voil?! Avec tout ?a, je vais pouvoir commencer ? travailler!

Le chevalier noir sort quelques petits outils ?tranges de sa caisse et s'installe pr?s d'une enclume. Il saisit quelques morceaux de m?tal dor? et commence ? d?couper, percer, scier, rivet?. J'observe son travail avec int?r?t, bien que je ne comprenne pas trop ce qu'il fait.

- Qu'est-ce que c'est?
- Un pyrostabilisateur gyroscopique, une pi?ce complexe ? r?aliser, mais tr?s importante!
- Un..? Oui, bien s?r, je vois!

Durant de longues minutes, il continue ? forger de toutes petites pi?ces, les examinant avec attention derri?re un petit monocle bizarre qu'il a tir? de sa bo?te. Au bout d'un moment, il examine les pi?ces dor?es qu'il vient de cr?er et se tape la t?te.

- Oh non! Il me manque un assemblage gnome en or!
- Heu... ah?
- Oui! Je reviens!

Aussit?t dit, aussit?t fait, le voil? qui dispara?t au coin de la rue, pour revenir quelques instants plus tard, apparemment bredouille.

- Il n'y en avait plus, ?videmment!
- Oh, c'est dommage...

Wyrnen se gratte la t?te

- A moins que.. oui!

Il va chercher une petite caisse en bois et la lance soudainement sur le sol. Je regarde la bo?te d'un air sceptique. Je ne vois pas comment ceci va lui permettre de trouver ?a pi?ce..

Soudain, une forme en bois au bout d'un ressort surgit de la caisse et se balance quelques instants avant d'exploser subitement!

Wyrnen semble satisfait et s'approche des d?bris pour fouiller dedans. Je m'approche ? mon tour.

- Qu'est-ce que vous cherchez?
- La pi?ce que je cherche doit se trouver dans cet engin, et... oh non! Elle est cass?e!

Wyrnen se tape la t?te.

- Tant pis, je vais devoir me d?brouiller autrement!
- On dirait bien.

Je lui adresse un grand sourire et il me r?pond d'un sourire qui semble un peu g?n

Poster un commentaire - Commentaires (0) Créé le 2008-08-21 à 17:59:30 - Pas de modification

En garde !

Nous y voil? enfin! Notre premier entra?nement! Toute excit?e par cette premi?re le?on, je regarde Wyrnen d'un air avide de savoir. Il se gratte la t?te.

- Et bien... pour commencer, dites-moi ce que vous savez du combat ? l'?p?e.
- Heu... il faut chercher ? blesser l'adversaire, sans jamais rel?cher sa garde, pour ne pas lui laisser d'ouverture... mais ?tre pr?t ? agir d?s qu'il y a une faille dans sa d?fense et... heu... ne jamais se laisser surprendre...

Le chevalier noir me sourit.

- Et bien vous voyez, vous en savez d?j? beaucoup!
- A...ah?
- Oui! Mais il faut aussi faire attention ? bien prot?ger nos points faibles! Nous avons tous des points faibles, et il peut en appara?tre au cours du combat?
- Mais...plut?t que les prot?ger, ne vaut-il pas mieux les cacher? Par exemple si on se casse la jambe, il va chercher ? la toucher! Il va utiliser cette faiblesse!
- C'est vrai, c'est pour ?a qu'il faut ? tout prix prot?ger cette jambe tant qu'elle est encore fonctionnelle!

Nous continuons ? discuter strat?gie pendant quelques instants, puis nous nous d?cidons enfin ? passer aux travaux pratiques.
Wyrnen se gratte la t?te, semblant r?fl?chir, puis se prom?ne un peu aux alentours, cherchant quelque chose sur le sol. Enfin, il semble avoir trouv? et se penche pour ramasser... un petit b?ton!
Je l'attends, mon ?p?e ? deux mains devant moi.
Il s'approche, se met en garde avec son b?ton et me regarde dans les yeux.

- Allez-y, attaquez-moi!
- Mais..! Si je vous touche, je vais vous blesser!
- Allons.
- Mais non! Je ne peux pas vous attaquer avec mon ?p?e! Je ne veux pas vous faire de mal!
- Bon.

Wyrnen se remet ? chercher sur le sol et revient peu apr?s avec une deuxi?me bout de bois. Il me le tend avec un sourire.

- Voil?, avec ?a nous ne risquons plus rien.
- Oui!
- Et maintenant, en garde!

Je me mets en position et lui lance sur un ton amus?:

- Haha, en garde vile cr?ature du diable!
- C'est ce que nous allons voir!

Je tente alors une brusque attaque de taille en visant les c?tes, mais il esquive.

- Pas mal, souffle-t-il.

J'attaque une nouvelle fois de l'autre c?t?, mais il esquive encore. Cette fois, je ne lui laisse pas le temps de se remettre et je l'attaque d'un coup d'estoc en pleine poitrine.

Il a tout juste le temps de parer le coup et le bout de mon b?ton vient effleurer son ?pauli?re tandis que le sien passe non loin de mon visage.

- Et bien, vous ?tes plut?t dou?e!

Je lui souris. Je ne suis pas s?re qu'il se donne ? fond, mais je sens que ce Wyrnen a plein de choses ? m'apprendre! Avec lui, je deviendrais encore plus forte et les Seigneurs-Chevaliers de Sang me confieront enfin de vraies missions, dignes d'un vrai chevalier!

Poster un commentaire - Commentaires (0) Créé le 2008-08-31 à 11:44:32 - Pas de modification

De rouge et d'or

Je me prom?ne tranquillement pr?s de la fontaine du Bazar de Lune d'Argent quand je croise un curieux personnage. Un jeune elfe au visage fin, assis sur un banc, dessine fr?n?tiquement sur un petit carnet, lan?ant des regards captiv?s autour de lui, semblant s'attacher ? de petits d?tails. Je lui adresse un bref regard puis reprend ma route en souriant.

Soudain, l'elfe s'approche de moi, me d?visage longuement avant de griffonner quelques lignes sur son petit carnet et de me le tendre.

Sur une page blanche est simplement ?crit: ? Vous m'inspirez beaucoup, puis-je vous dessiner? ?

- M... me dessiner? Moi?

Il acquiesce d'un signe de t?te.

- Oh, vous... vous ?tes muets?

Il hoche la t?te ? nouveau.

- Je vois! Et bien.. oui, vous pouvez me dessiner, si vous le voulez.

Je savais que ma belle armure rouge et or attirait le regard des hommes, mais je ne savais pas qu'elle inspirait aussi les artistes! Je prends donc la pause en attendant que l'elfe ai fini de me dessiner. Tout en posant, je le regarde. Il a l'air captiv? par son dessin et semble presque dans un autre monde!

Enfin, il termine son croquis et me le tends. J'y suis dessin?e dans de jolies couleurs, entour?s d'un nuage de poussi?re rouge et or. Au dessus du dessin est inscrit le titre: "F?e en armure rouge et poussi?re d'or".

- Hooo! C'est si joli!

L'elfe me sourit.

Soudain, un son strident se fait entendre. On dirait le son lugubre d'un orgue de mauvais pr?sage. Un R?prouv?s approche alors, envelopp? d'une lueur bleut?e malsaine. Il porte des v?tements noirs puant la mort et un monocle sombre lui donne un air peu engageant. Le son morbide semble ?maner de lui. Je lui lance un regard noir.

Le Mort croise mon regard et m'interpelle.

- Que veux-tu, petite Elfe?
- ?loignes-toi, puante cr?ature! Tu n'as rien ? faire ici.

Le cadavre me jette un regard plein de m?pris en sifflant entre ses dents.

Durant de longues minutes, le R?prouv? et moi ?changeons des propos mena?ant. J'ai un peu peur, mais je n'en laisse rien para?tre. Ce cadavre grouillant de vers n'est pas ici chez lui! Et sa musique lancinante me casse les oreilles!

Au bout d'un moment, Miseraelle, une autre jeune Elfe nouvellement arriv?e dans la maison Saen'Thalas, me rejoint et m'appuie contre ce mort-vivant. Rapidement, la tension monte et Miseraelle sort son arc. Elle tire une fl?che de son carquois, bande son arc et met le R?prouv? en joue.

- Ne t'imagines pas que je n'oserais pas tirer, susurre-t-elle entre ses dents.

Le R?prouv? la regarde en soupirant. Le dessinateur muet en revanche semble passionn? par le mort. Il l'observe attentivement tout en semblant profiter du son qui s'en d?gage avant de se mettre ? dessiner avec fr?n?sie sur son carnet. Je le regarde, stup?faite. Comment peut-il trouver de l'inspiration dans un ?tre aussi m?prisable que ce non-mort?

Une autre Elfe intervient alors. Une amie de Demoiselle Pr?sage, une jeune cousine de Dame Verdrey qui a r?int?gr? la famille il y a peu. Elle regarde la sc?ne en soupirant puis s'adresse au R?prouv?.

- Un probl?me, Elded?

Poster un commentaire - Commentaires (2) Créé le 2008-09-04 à 11:22:39 - Modifié le 2008-09-05 à 10:18:20

R?v?lation

- El...Eldred? Vous ?tes... le Magus Eldred?

Je reste bouche b?e devant le non-mort et l'Elfe, horrifi?e par ce que je viens de comprendre. Non, ce R?prouv? ne peut pas ?tre le mentor de Wyrnen! Ce n'est pas possible! Un elfe si gentil, si attentionn?, ne peut pas ?tre l'?l?ve d'un... d'un monstre comme lui!

Le non-mort me regarde d'un air exasp?r?.

- Vous ?tes le... mentor de Wyrnen?

Le Magus me regarde d'un air amus? avant d'?clater d'un rire caverneux, mal?fique.

- Wyrnen? Moi.. son mentor? Ma pauvre petite... je suis son ma?tre! Wyrnen n'est que ma marionnette! Un pantin!
- Ce... ce n'est pas vrai! Il est si gentil! Il ne peut pas ?tre votre... non!

Lys me lance un regard noir, avant de m'adresser la parole.

- Mon fr?re, gentil? Wyrnen n'est qu'un sale tra?tre!

Je la regarde, bouche b?e.

- Votre fr?re?
- Oui, Wyrnen est mon demi-fr?re. Du moins, l'?tait. Il est mort maintenant.

Cette nouvelle me fait l'effet d'un coup de poing dans l'estomac. Je ne comprends plus rien... Wyrnen... Non! Il ne peut pas ?tre...

- Wyrnen n'est plus un elfe, ajoute le Magus.
- C'est un monstre! Il n'a rien de gentil! Il a servi le Fl?au, susurre Lys.
- Non! Non!

Eldred laisse ?chapper un soupir interminable et me lance un ? pauvre idiote ? avant de tourner le dos et de se diriger vers l'artiste muet, qui venait de sortir sa guitare.

Je reste au milieu de la place, sans pouvoir bouger, terrifi?e. Wyrnen ne peut pas ?tre... un mort... un tra?tre... ce n'est pas possible!

Je n'en peux plus. Je fond en larmes et m'enfuis en courant, sans savoir o? aller. Tout se m?lange dans ma t?te. Je vois le visage de Wyrnen, rong? par les ombres, le rire d'Eldred, le regard m?chant de Lys...

Soudain, au d?tour d'une ruelle, je manque de peu de percuter quelqu'un.

- Azrelia? Qu'est-ce qu'il se passe?

Je l?ve mes yeux larmoyants vers l'elfe en armure qui se tient devant moi. Eleor !

- E..leor... je...
- Calme-toi, explique-moi ce qu'il se passe.

Eleor... j'ai confiance en lui. Je lui explique ce que je viens d'entendre. L'asservissement de Wyrnen vis-?-vis d'Eldred, les paroles de Lys. Eleor me comprend. Il me prend dans ses bras et me berce doucement pour me consoler. Il m'assure qu'il fera tout son possible pour que nous puissions venir en aide ? Wyrnen.

Sur ses sages conseils, je d?cide d'aller me reposer au manoir. Mais je ne sais pas si j'arriverai ? trouver le repos. Wyrnen... pauvre Wyrnen...

Poster un commentaire - Commentaires (1) Créé le 2008-09-05 à 10:22:18 - Pas de modification

L'amour et la mort

Je me prom?ne sans but dans Lune d'Argent. Cela fait longtemps que les Chevaliers de Sang ne m'ont plus confi? de missions. Je passe mon temps ? errer dans la cit?, ou au manoir, sans trop savoir o? je vais.

Soudain, tandis que je p?n?tre dans une auberge, je distingue la silhouette caract?ristique de Wyrnen. Je le regarde d'un air triste, avant de prendre mon courage ? deux mains.

- Wyrnen...

Il se retourne et me regarde en souriant.

- Bonjour Azrelia!
- Je... je peux vous parler?
- Me parler? Oui, bien s?r! Je vous ?coute.

Je me pince les l?vres et baisse un peu les yeux, avant d'ajouter.

- Heu... je voudrais vous parler... seuls.

Je pose mon regard sur les quelques personnes qui discutent ou boivent autour de nous, avant de le reposer sur Wyrnen.

Il semble un peu ?tonn?, mais me acquiesce en se grattant la t?te en se grattant la t?te.

Nous sortons de la ville et nous arr?tons en contre-bas du pont qui m?ne aux portes, dans un petit endroit calme et fleuri. Je regarde Wyrnen, un peu g?n?e. Comment va-t-il prendre ce que je vais lui dire? Je ne voudrais pas lui faire de mal... Mais je veux savoir. Je souffle un grand coup pour me donner du courage et commence la discussion en b?gayant un peu.

- Je... j'ai rencontr? le Magus Eldred, et...
- Eldred? Je vois...
- Il...il m'a dit que... que tu ?tais... mort.

J'ai prononc? ce nom d'une toute petite voix, en tremblant, baissant mon regard. Wyrnen soupir puis d?tourne le regard et me r?pond.

- ?a allait bien finir par se savoir...
- Tu... tu es vraiment...
- C'est Eldred qui m'a fait revenir. Je suis d?sol?...
- Ce... ce n'est pas grave, mais...il a dit aussi que... que tu ?tais son esclave, que...
- Eldred est mon ma?tre, tout ce que j'ai maintenant, je lui doit...
- Non! Tu... c'est un monstre! Je ne veux pas... je ne veux pas! Et Lys qui dit...non! Tu n'es pas ce qu'ils disent! Ce n'est pas vrai!
- Azrelia...
- Tu n'es pas comme les autres! Tu es... gentil... si gentil...

Je commence ? pleurer. Je ne veux pas le croire... Ce Wyrnen, qui se tient devant moi... il n'est pas compl?tement vivant, peut-?tre, mais...il n'est pas comme les autres non-morts... il est... si gentil...
Il semble g?n? et ne semble pas trop savoir quoi faire. Finalement, il me prend dans ses bras.

- Je suis d?sol?.
- Wyrnen... je...

Je me sens bien dans ses bras. J'approche doucement mon visage du sien. Je ne sens pas sa respiration. Et pourtant. Nos l?vres se touchent. Je le sens fr?mir l?g?rement. Mais il ne se retire pas. Je sens qu'il me serre un peu plus fort. Je l'aime. Je le sais maintenant. Je l'ai enfin trouv?. L'amour.

Poster un commentaire - Commentaires (1) Créé le 2008-09-05 à 14:54:17 - Pas de modification
Pages: 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20