Journal

97 messages - Cliquez sur un titre pour afficher la page dans une autre fenêtre

La p?che au bonheur

Dame Ardence a d?cid? que nous irions p?cher, tranquillement, pour oublier un peu nos soucis. Cet instant de d?tente est sens? faire partie de ces ? missions ? qu'elle nous a confi?s. Une partie de p?che juste pour moi, pour que je sois heureuse. Pr?sage et Lys nous accompagnent, ainsi que Myria, que j'ai crois?e en cours de route.

Nous nous sommes install?s sur une petite plage de Durotar, ? quelques pas de la ville franche de Cabestan. Nous avons tous sorti notre canne et nos bouchons flottent au gr? du flux et du reflux des vagues, align?s dans l'eau. Ardence semble plong?e dans ses pens?es, Pr?sage et Lys se font des mamours et Myria peste parce que les poissons ne font que lui ?chapper.

- C'est parce que tu ne leur souries pas assez! Il faut leur adresser un grand sourire charmeur, tu verras, ils ne r?sistent pas, les poissons!
- Bon, je vais essayer.

Le bouchon de Myria s'agite. Une petite queue argent?e fouette l'eau en rythme. Myria se l?ve, tire doucement sur sa canne et affiche un grand sourire niais. La ligne casse dans un petit claquement sec.

- H????! ?a marche pas ton truc!
- C'est parce que ton sourire n'?tait pas parfait, tu comprends?

Je lui adresse un grand sourire et nous ?clatons de rire. Soudain, Pr?sage se met ? pousser de grands cris de joie.

- Qu'est-ce qu'il se passe?

Elle exhibe fi?rement un poisson ? la t?te noire.

- Un bouche-noire huileux! Vous avez vu un peu? Je suis trop forte!
- Un... quoi?
- Un bouche-noire huileux! Un poisson utilis? par les alchimistes!
- Ah?
- Oui!
- Il faut que j'en p?che un aussi alors!

Je relance ma ligne le plus loin possible et prend mon mal en patience. Tout le monde attend son poisson ? la face noire. Apr?s un long moment, j'en attrape enfin un.

- Hourra! Regardez!
- Bravo Azrelia! me f?licite Ardence.
- C'est g?nial Azrelia! Moi je n'ai toujours rien, g?mit Myria.
- Le sourire, Myria, le sourire!

J'?clate de rire et lance ? nouveau ma ligne dans l'eau.

Tout le monde finit par attraper son bouche-noire huileux et nous Pr?sage nous invite ? nous ordonne plut?t ? de la suivre dans une petite oasis dans le d?sert, o? l'on pourrait p?cher des D?viants. Je ne sais pas trop ce qu'est un D?viant, mais Pr?sage dit que c'est un poisson amusant.

Nous la suivons donc ? travers le d?sert jusqu'? une magnifique oasis de palmiers, v?ritable petit paradis au milieu de ce d?sert de sable et de roches! D'?normes tortues ? la carapace bleue se prom?nent lentement autour d'un petit point d'eau claire.

Nous jetons ? nouveau notre ligne, attendant avec impatience que l'un de nous p?che le premier D?viant.

Je me sens bien ici, dans ce petit coin de paradis, avec mes amies. Ardence et sa grande sagesse, Pr?sage et ses petits airs mutins, la gentille Myria et Lys la... la... ben la copine de Pr?sage!

Tout semble si paisible. Je crois que je suis... heureuse! Tout ?a c'est gr?ce ? Ardence! Merci Dame Ardence!

Poster un commentaire - Commentaires (1) Créé le 2008-10-11 à 20:02:16 - Pas de modification

Coup dur

Enfin! Nous avons attrap? les premiers D?viants! Ce sont de dr?les de poissons jaunes avec des traits rouges et bleus pr?s de la bouche. Il para?t qu'on peut en faire des petites croquettes bizarres qui ont des effets amusants. Mais je ne suis pas assez forte en cuisine pour ?a!

Au bout d'un moment, Myria se l?ve d'un bond, l'air ?trange, sort sa lame et s'en va pour tuer des centaures qui tra?nent par l?. Elle me fait un peu peur parfois. Mais apr?s tout, j'ai fait bien pire en ce qui concerne les folies meurtri?res. Et puis elle ne tarde pas ? revenir et ? reprendre sa canne, l'air un peu apais?. Je lui lance un regard puis lui adresse un sourire avant de reporter mon attention sur mon bouchon.

Tandis que Pr?sage continue sa qu?te du D?viant, Lys se l?ve et s'approche d'Ardence. Je la surveille d'un oeil. Son comportement est ?trange. Soudain, elle se penche sur Ardence et commence ? lui faire des bisous dans le cou! Je n'y crois pas! Pr?sage et moi avons d?cid? de ne plus rien faire par respect pour elle, et elle, elle continue ? jouer comme ?a, sans se soucier de sa fianc?e? Et presque sous son nez? Quelle ordure!

Pr?sage, concentr?e sur sa p?che, ne semble pas remarquer le petit jeu de sa compagne. Je me tourne alors vers Lys et lui adresse un regard lourd de reproche en marmonnant. Mais nos regards se croisent et Lys s'approche de moi.

- Qu'est-ce qui t'arrive, catin? T'as un probl?me?
- Mais je...! C'est toi qui...!
- Ta gueule. T'as rien ? dire. Salope...

Comment peut-elle! Je... je fais des efforts pour elle et Pr?sage... et elle...! Non! Pourquoi...?

Je sens une grande d?tresse m'envahir subitement et mes yeux s'emplissent de larmes. Je m'enfuis ? toutes jambes en sanglotant, courant droit devant moi Je me laisse tomber ? l'ombre d'un palmier quelques centaines de pas plus loin, dans le d?sert de sable. La t?te entre les mains, je pleure. Cette journ?e devait me permettre d'?tre heureuse... j'avais promis de faire des efforts pour elles... et j'en ai fait... et voil? que... pourquoi?

- Azrelia?

C'est Myria. Elle m'a suivi. Elle s'approche et s'assoit ? c?t? de moi.

- Azrelia, qu'est-ce qui...
- Myria...

J'?clate en sanglots en me blottissant contre elle. Myria me prend dans ses bras et me dorlote tendrement.

- Je suis l?, Azrelia, je suis l?...
- J'ai... si mal... je...
- Explique-moi ce qui ne va pas.

Je lui explique alors tout ce qui s'est pass?. Mes aventures avec Pr?sage. La promesse que nous nous sommes fa?tes de ne plus nous toucher, par respect pour Lys. Les efforts que fait Pr?sage pour rester fid?le malgr? ses envies. Et le comportement de Lys... cet ignoble comportement, alors qu'on fait tant d'efforts! Myria ?coute patiemment, me serrant fort contre elle. Elle est si gentille.

- My... Myria...
- Oui?
- Tu veux bien ?tre ma... ma grande soeur?
- Ta grande...?
- Ou...oui... je veux que tu sois comme ma grande soeur...
- Je croyais que je l'?tais d?j??
- Ah?
- Tu ne te souviens pas? L'autre soir, quand tu m'as soign?e?
- Tu... tu entendais?
- Oui, j'entendais... petite soeur.
- Myria...

Je me jette ? nouveau dans ses bras et nous restons un long moment ? nous c?liner, sous cet arbre. Pr?sage est ma meilleure amie, et maintenant j'ai une grande soeur. Je me sens un peu mieux... mais pourquoi Lys m'en veut ? ce point? Je... je ne suis pas la seule que Pr?sage a... et puis je fais des efforts!

J'aimerais tant que Lys me pardonne. Je suis s?re que c'est quelqu'un de bien, au fond. J'aimerais tant pouvoir ?tre en paix avec elle...

Poster un commentaire - Commentaires (3) Créé le 2008-10-12 à 10:34:09 - Pas de modification

Tr?ve

Tandis que je me dirige vers le manoir, mont? sur mon faucon Siegfried, j'aper?ois deux formes noires sur le chemin, juste devant la demeure des Saen'Thalas. Wyrnen est l?. Avec son masque maudit. En face de lui, son grand ami Feolan. C'est ?trange, il porte son masque, mais il semble normal. Je saute de mon faucon, l'attache ? une barri?re et m'approche lentement.

- Feolan...
- Oh, bonjour Azrelia.
- Wyrnen, il est...?
- Je crois qu'il est ? peu pr?s normal. Enfin...

Je me tourne vers mon fianc?.

- Wyrnen, je... c'est bien toi?
- Azrelia. Ma reine!
- Je... Wyrnen!

Feolan dispara?t soudain dans un petit nuage de poussi?re. Je ne comprends pas... Que se passe-t-il ici? Je m'approche de Wyrnen

- Mon amour... je... enl?ve cette capuche, s'il te plait! Enl?ve-la!

Il m'observe de ses yeux rouges avant d'?clater de rire.

- Enlever cette source de puissance? Jamais!

Soudain, Feolan r?aparait derri?re Wyrnen et lui arrache sa capuche d'un grand geste un peu th??tral.

- Qu'est-ce que? Qui a ... ?

Profitant de l'occasion, je me jette dans les bras de mon Wyrnen et l'embrasse longuement. Il semble d'abord surpris, puis pose doucement ses mains dans mon dos, profitant du baiser.

- Azrelia, je...
- Mon Wyrnen...
- Je suis d?sol?, je...
- Ce n'est rien... je sais que tu vas revenir pour de bon, hein?
- Ou... oui. Mais avant... je vais devoir partir, mon amour.
- Encore?
- Il le faut. Je dois me d?barrasser de ces ombres.
- Mais... donne-en moi! Je peux t'aider! Donne-moi un peu de ces ombres! Je veux partager ton fardeau avec toi!
- Non! lance Feolan. Il sait ce qu'il a ? faire. Ce n'est pas la premi?re fois, il a l'habitude.
- Mais...!
- Il a raison, Azrelia. Je vais partir et me d?barrasser de tout ?a. Et quand je reviendrai, nous pourrons vivre enfin heureux, tous les deux!
- Oui! Et... et nous partirons ? l'aventure! Comme tu m'as promis!
- Je suis d?sol?, mon amour...
- Wyrnen... je ne veux pas que tu partes encore...
- Je reviendrais vite, je te le promets...
- Azrelia, je... je dois y aller... vite, avant que... qu'elles ne reviennent! Je n'ai plus beaucoup de temps...
- Alors embrasse-moi... montre-moi que tu m'aimes, tant qu'il en est encore temps.

Wyrnen me serre fermement dans ses bras et d?pose sur mes l?vres un long et tendre baiser. Je ne peux retenir une larme.

- Reviens-moi vite, mon Wyrnen.
- Je te le promets.
- Je t'aime.
- Moi aussi, je t'aime.

Doucement, Wyrnen me lib?re de son ?treinte et fait un pas en arri?re. Il m'adresse un dernier sourire, avant que sa capuche ne r?apparaisse soudainement et masque son visage d'ombres. Je l'entends g?mir. Il lutte contre ces ombres qui le poss?dent.

- Je... je t'aime... Azrel...

Lentement, il tourne le dos et s'?loigne d'un pas mal assur?. Je sais qu'il est en train de lutter contre ses pulsions, qui lui ordonnent de revenir et de tuer. Mais je sais qu'il arrivera ? s'en d?barrasser, et qu'il me reviendra vite. Je le sais.

Poster un commentaire - Commentaires (2) Créé le 2008-10-12 à 16:48:37 - Pas de modification

Dans les terres d?vast?es

Les Maleterres, quel horrible endroit. Partout, des cr?atures pestif?r?es, atteintes du mal du Fl?au. Des ?mes en peine, des cadavres surgissant du sol, des horreurs de chair et d'ombre. Une contr?e d?vast?e par le plus grand mal de ce monde.

Je me suis engag?e aupr?s de l'Aube d'Argent pour lutter contre ces cr?atures et tenter de freiner l'avanc?e du Fl?au. J'ai bient?t fini mon service aupr?s d'eux et je recevrais bient?t ma paie. Mais aujourd'hui, je suis un petit cours d'eau corrompu, sur un petit chemin de terre. Il para?t qu'un paladin tr?s sage vit au bout de ce sentier. Il aura sans doute quelques t?ches ? me confier ou des choses ? m'apprendre.

Apr?s une longue marche, je le trouve enfin. C'est un humain, mais il parle orc et nous discutons un long moment. Soudain, je remarque quelqu'un allong? pr?s d'un arbre. Un elfe, apparemment. Il porte une tenue de voyageur et un chapeau ? large bord qui cache son visage. Je crois que... serait-ce possible? Je m'approche. Je soul?ve doucement le chapeau. Mais oui! C'est lui! Il dort... mais c'est bien lui!

- Wyrnen! Mon Wyrnen!

Pas de r?ponse. Je hausse un peu la voix.

- Wyrnen! Tu m'entends? C'est moi! Azrelia! Wyrnen! R?ponds-moi!

Mon fianc? bouge un peu et ouvre lentement un oeil.

- Hmmm, qu'est-ce qui se passe?
- Wyrnen! Mon Wyrnen!

Je me jette dans ses bras.

- Qu'est-ce que... Azrelia? C'est bien toi?
- Bien s?r que c'est moi!
- Je suis si content de te revoir!

Je l'embrasse longuement. Tr?s longuement. Je l'ai enfin retrouv?! Et cette fois, c'est d?cid?, je ne le laisserais plus partir seul! Nous resterons ensemble pour toujours!

- Moi aussi mon Wyrnen! Je t'aime!

Il me sourit.

- Tu es gu?ri?
- Gu?ri? Heu, oui, je crois.
- Alors tout va bien! Tu ne repartiras plus jamais, hein?
- Non, non.

Il me sourit. Je lui rend son sourire.

- Ces jours ont ?t? si durs... si horribles...
- Ha? Que s'est-il pass??
- Rien... je veux juste dire que... c'est horrible, d'?tre loin de toi!
- Hoooo, mon Wyrnen! Pour moi aussi ?a a ?t? horrible tu sais! Tu m'as tellement manqu?!

Il m'explique qu'il est rest? dans les Maleterres et que le paladin qui vit ici l'a aid?, nourrit et log?. Nous d?cidons alors de repartir ensemble. Le paladin pr?te ? Wyrnen un de ces chevaux et apr?s l'avoir longuement remerci?, nous nous mettons en route. La travers?e des Maleterres est p?nible et mon cheval se fait mordre au mollet par un des chiens pestif?r?s qui r?dent dans les parages. Heureusement, il ne m'a pas fait tomber et semble en ?tat de continuer la route.

Durant le voyage, Wyrnen affirme avoir vu une chauve-souris g?ante, mais moi je n'ai rien vu. Peu importe. Tout ce qui compte en cet instant, monstre ou pas, c'est que je sois avec mon Wyrnen. Et je ne le laisserai plus jamais partir. Plus jamais!

Poster un commentaire - Commentaires (2) Créé le 2008-10-13 à 13:10:50 - Pas de modification

La cl? squelette

- Wyrnen, je... je veux aller ? la Scholomance!
- A la Scholomance? Mais enfin Azrelia! C'est terriblement dangereux!
- Je sais, mais... je veux y aller! Je veux y aller avec toi! Comme ?a, je... je pourrais montrer que je suis capable de me battre, de faire quelque chose d'utile...
- Azrelia...
- Tu veux bien venir avec moi?
- Bien s?r. Mais on ne peut pas y aller ? deux, ce serait du suicide!
- Je peux demander aux Saen'Thalas, je suis s?re qu'il y en a au moins un qui voudra bien nous accompagner.
- Bon, bon, si tu veux.

Wyrnen se gratte la t?te en me regardant, puis se tape soudain la t?te.

- Mais il faut une cl? pour y entrer! Une cl? tr?s difficile ? forger!

La cl? de la Scholomance. La cl? squelette, effroyable artefact capable d'ouvrir les portes de l'?cole de N?cromancie cr?e par Kel'Thuzad lui m?me. Et cette cl?... je l'ai! Avec l'aide de l'Aube d'Argent, j'ai parcouru tout Azeroth pour r?unir les ?l?ments n?cessaires pour la forger.

Je plonge la main dans ma besace d'un geste d?termin?. Je reconnais la cl? au froid qui s'en d?gage lorsqu'on la touche, cette aura mal?fique, terrifiante. Je saisi l'artefact d'un main d?termin? et l'exhibe fi?rement. Wyrnen regarde l'objet avec des yeux ronds.

- La... la cl? squelette! Mais... comment as-tu fait?
- H?h?, je suis tr?s forte, tu sais!
- Azrelia, tu es incroyable! Tu ne cesseras de m'?tonner! dit-il en me prenant dans ses bras.

Je lui adresse un grand sourire, pas peu fi?re de ma petite mise en sc?ne. Mais il faut qu'on trouve un peu de soutien. Wyrnen a raison: s'introduire ? deux dans la Scholomance, c'est du suicide! Je prends le cristal des Saen'Thalas et l'approche de mes l?vres.

- Bonjour ? tous! Y a-t-il quelqu'un pour... heu... nous accompagner, Wyrnen et moi, dans la Scholomance?
- La Scholomance?!
- Ou... oui.
- Int?ressant! me r?pond la voix d'Ixkly. J'en suis!
- Et pourquoi faire? me demande une autre voix.
- Je... je veux faire mes preuves... montrer que je sais faire quelque chose, que je peux me rendre utile.
- Tu te rendrais plus utile en faisant la vaisselle, crache la voix de Cupidon.

Exc?d?e, je range vivement le cristal dans mon corsage.

- Qu'est-ce qu'il se passe?
- Ce... ce Cupidon! Il dit que... que je ne suis bonne qu'? faire la vaisselle!
- Azrelia... ne l'?coute pas! Il dit n'importe quoi!
- Ou... oui! Je vais aller ? la Scholomance et je vaincrais! Et alors il sera oblig? de reconna?tre que je suis forte
- Bien s?r que tu es forte, mon amour! Mais... tu as trouv? quelqu'un pour nous accompagner?
- Oui. Ixkly, un puissant d?moniste. Tu penses qu'on sera assez ? nous trois?
- Je ne sais pas. On peut essayer!
- Mettons nous en route alors! Il nous retrouvera l?-bas!

Wyrnen et moi nous pr?parons longuement. Il ne faut rien laisser au hasard! Ce n'est pas une petite promenade de sant? qui nous attend, mais une excursion au coeur m?me de l'?cole de N?cromancie du Fl?au! Je v?rifie tous les rivets de mon armure et aff?te ma lame. Tout doit ?tre impeccable. Enfin, nous nous mettons en route.

La Scholomance se trouve sur une ?le, ? la limite des Maleterres. Wyrnen et moi devons nager ? travers une eau verd?tre pour atteindre l'?lot. Je manque de peu de me noyer, mais nous parvenons finalement ? atteindre la terre ferme. Nous prenons un peu de temps pour reprendre notre souffle, puis nous grimpons les rues d?labr?es d'une ville en ruine hant?e d'esprits errants pour atteindre l'entr?e de l'?cole, au sommet d'un petit monticule. Ixkly nous attend l?, dans sa terrifiante robe de combat.

- Ho, j'ai oubli? de vous dire: il y avait un autre chemin que le lac pour atteindre l'?le. Vous vous ?tes mouill? pour rien, c'est dommage, hein?

Je lui lance un regard noir avant de lui sourire. Apr?s tout, Ixkly est comme ?a. Mais c'est quelqu'un de bien, au fond, je le sais.

Je tourne lentement le dos et me dirige vers la lourde porte de fer noir qui marque l'entr?e de la Scholomance. Je tire la cl? squelette de mon armure et l'enfonce doucement dans la serrure. Tandis qu'elle pivote lentement, j'ai comme l'impression qu'elle pulse, fr?mit. Une ?trange aura sombre s'en d?gage alors que la porte pivote sans un bruit sur ses gonds.

La porte de la Scholomance est ouverte. Les pires horreurs d'Azeroth nous attendent derri?re cette porte. Il est temps pour moi... de faire mes preuves!

Poster un commentaire - Commentaires (1) Créé le 2008-10-14 à 10:16:41 - Pas de modification
Pages: 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20