Journal

97 messages - Cliquez sur un titre pour afficher la page dans une autre fenêtre

Insaisissable

C?est ?trange? Wyrnen est de moins en moins pr?sent ces temps-ci.

Apr?s que je lui ai annonc? la nouvelle de ma grossesse, il s??tait pourtant montr? tr?s attentionn? et nous avions plein de projets ! Tout d?abord, nous avions d?cid? que quand l?enfant serait l?, nous ach?terions une maison pour pouvoir vivre tranquillement tous les trois, loin des tracas de la ville et de la politique ! Juste nous trois, Wyrnen, notre b?b? et moi. Mais nous ne savions pas trop o? nous installer. Pour ma part, je voulais plut?t vivre ici, pr?s de Lune d?Argent, dans les bois des Chants Eternels. C?est ici que j?ai toujours v?cu et que j?ai toujours envie de vivre. Mais Wyrnen n?est pas aussi proche de cette terre. Lui, il se sent plut?t attach? ? Fossoyeuse. Mais il est hors de question que mon petit grandisse l?-bas ! Nous avons donc aussi parl? de Durotar, de Mulgore, et d?autres endroits... Mais nous n?en sommes pas encore l?!

Pour l?instant, Wyrnen se conduit bizarrement. Maintenant que j?y pense, il avait agit de mani?re ?trange quand cet elfe pr?tentieux ?tait venu nous d?ranger, quand j?avais retrouv? Wyrnen dans le manoir Celwe Belore pour lui apprendre la nouvelle. Peu apr?s, alors que nous ?tions tranquillement en train de parler de l?enfant et de notre avenir, un grand elfe en robe ?tait venu nous chasser en disant que ce manoir ?tait maintenant ? son ordre ! Il s?appelait Thelodian, je crois. Mais Wyrnen n?avait pas voulu se laisser faire, parce que pour lui, ce manoir reste le manoir Celwe Belore ! Du coup, l?autre elfe s?est montr? tr?s d?sagr?able, et la tension est mont?e. Mon chevalier est alors devenu tout bizarre, on aurait dit qu?il allait manger tout cru l?elfe comme un vulgaire insecte inopportun ! Et puis soudainement, alors que l?autre commen?ait ? se montrer mena?ant, Wyrnen s?est mis ? incanter un sort d'?trange et a d?vers? une gerbe de flammes sur la figure de Thelodian, qui n?a eu que le temps d?invoquer une bulle magique pour se prot?ger et partir en se moquant!

Depuis, j?ai remarqu? d?autres choses ?tranges dans le comportement de Wyrnen. Il s?absente souvent et semble fatigu?, ailleurs. Il me dit qu?il a simplement beaucoup de travail, qu?il a beaucoup ? faire en tant que chevalier. Moi, je le crois. Mais j?esp?re quand m?me qu?on ne lui demande pas trop d?utiliser ses ombres quand il fait son travail... Je ne voudrais surtout pas qu?il retombe sous leur contr?le. Pas maintenant. Surtout pas maintenant ! Avec le b?b? qui va grossir, j?aurais bien besoin du soutien de mon fianc? !

Malgr? ceci, je prends aussi le temps de me promener dans les bois. Je passe de temps en temps saluer mes amis Saen Thalas, au manoir de Brise-Cl?mente, au c?ur de la for?t. J?aime beaucoup cet endroit. Il y a toujours quelqu?un pour m?accueillir ? bras ouverts et plein de choses ? boire et ? manger !

La derni?re fois que j?y suis all?e, j?y ai rencontr? Lys et Zerteal, qui discutaient ensemble sur le bord de la terrasse, les jambes dans le vide. Et ces deux idiots l? m?ont fait une bien vilaine farce ! Ils m?ont fait croire qu?ils ?taient maintenant ensemble, et se sont m?me embrass?s devant moi ! J??tais furieuse ! Il leur a fallut bien du temps et des arguments pour me convaincre que ce n??tait qu?une blague et que ce baiser ne signifiait rien pour eux. Lys a m?me eu le culot de m?embrasser ? mon tour pour me prouver ses dires ! Cette fois, j??tais plus que furieuse ! J?ai bien cru que j?allais l??triper ! Pourtant, ce n??tait qu?un baiser? Est-ce que c?est le fait d?attendre un enfant qui me rend si nerveuse face ? ce genre de situation ? Sans doutes? Et puis aussi le fait que Wyrnen ne revient pas?

Pr?sage non plus n?a pas donn? signe de vie depuis une ?ternit?. Je me demande ce qu?elle devient. J?esp?re qu?il ne lui est rien arriv?... Et Lys qui n?a pas non plus de nouvelles ? son sujet ! Tout ceci est inqui?tant. D?cid?ment, on dirait que tous ceux auxquels je m?attache disparaissent en ce moment?

Mais je prie pour que ce ne soit qu?une impression ! Ils sont forc?ment quelque part ! Et puis Pr?sage m?avait promis de ne plus faire de b?tises et de bien se tenir. Je suis s?re qu?elle s?en souvient et qu?elle est juste en train de prendre un peu l?air toute seule pour se changer les id?es. Quant ? Wyrnen, s?il travaille, on ne peut rien y faire. De toutes fa?ons, il a promis qu?on ach?terait cette maison, et qu?on y passerait du temps tranquillement, tous les trois. Et je sais qu?il tient toujours ses promesses !

Wyrnen reviendra donc. Bient?t, je le sais. Et puis si vraiment je suis trop impatiente, je pourrais utiliser le petit objet magique qu?il m?a donn?. C?est une sorte de plaque de chitine ou de je ne sais trop quoi, qui marche comme le cristal des Saen Thalas. En parlant dedans, je devrais me faire entendre de Wyrnen, et je pourrais aussi ?couter ce qu?il a ? me dire. Mais il m?a dit de ne l?utiliser qu?en cas d?urgence, je vais donc attendre un petit peu avant d?essayer.

Mais si d?ici deux jours je n?ai toujours pas de nouvelles, j?utiliserais cette chose ! Tu me manques, mon Wyrnen ! Reviens-moi vite !

Poster un commentaire - Commentaires (6) Créé le 2009-01-19 à 06:53:42 - Pas de modification

Interlude

La jeune elfe aux cheveux blancs descend d?un pas maladroit les quelques marches qui la s?parent de la rue principale. Elle passe une main sur son ventre rebondi. Il bouge. Elle le sent. Elle a l?impression qu?il veut sortir, d?couvrir ? son tour cette belle cit?, profiter de la douceur d?une matin?e printani?re. Mais non. Il se calme. Retrouve sa place, paisiblement. Elle l?imagine su?ant son pouce, recroquevill? sur lui-m?me. Petit ?tre de chair. Et d?amour.

Cet enfant, elle l?a d?sir?. Ils l?ont d?sir?. Tous les deux. Elle devra l??lever seule. Mais elle ne faillira pas. Elle sera forte. Elle se doit d??tre une femme forte, d?sormais. Jamais plus elle ne se laissera faire. Elle ne doit plus se laisser abattre. Jamais. Elle doit le faire, pour son enfant. Il doit ?tre fier. Fier de sa m?re. Fier de celle qui l?a port?, durant ces longs mois. Ces mois de solitude, de souffrance parfois. Oui, elle ne faillira pas.

La jeune femme s?avance p?niblement, le long de la ruelle pav?e. Elle se sent lourde, maladroite, laide. Mais qu?importe. Elle porte en elle son avenir. Elle ne faillira pas. Jamais.

Les ombres se retirent, lentement, inexorablement. Les b?timents de pierre claire, illumin?s par les couleurs chatoyante d?un soleil nouveau, brillent de mille feux. Chaque matin ? Lune d?Argent est un spectacle ? lui tout seul. Un instant de d?tente. D?oubli. D??vasion. Tant de souvenirs, prisonniers de ses murs de marbre. Tant d??clats de rire, de larmes. Tant de rencontres, de discussions, plus ou moins agr?ables. Tant de bonheur, de joies. Et tant de souffrances, aussi.

Elle y pense, tout le temps. Elle ne peut pas oublier. Jamais elle ne pourra oublier. Tous ces souvenirs sont ancr?s au plus profond de son ?me. Ils font partie d?elle. Ils sont elle. Si elle ne les avait plus, elle ne serait plus elle. Elle le sait. Et pourtant.

Elle est fatigu?e, elle a du mal ? marcher. Elle ?carte doucement les tentures pourpres d?une alc?ve et s?assoit sur un banc finement ouvrag?. Elle pousse un petit soupir de soulagement. Une brise fra?che lui caresse doucement le visage, poussant une m?che de cheveux couleur de nacre devant ses yeux verts. Elle souffle pour les repousser. Ils retombent. Elle souffle ? nouveau, plus fort. Ils retombent sur l?autre ?il. Elle ne peut r?primer un petit sourire, amus?e. Elle passe la m?che derri?re son oreille, avec son doigt.

Elle repose d?licatement les mains sur son ventre. Sur son avenir. Elle se demande si le petit ?tre qui sommeille en elle ressent aussi ce vent l?ger qui glisse sous les pans de sa robe. Elle se demande s?il est heureux, en ce moment.

Elle, elle ne sait pas si elle est heureuse. Elle ne parvient pas ? le savoir. Tout semble calme, autour. Un chat vient se frotter contre sa jambe, puis disparait. Un moineau se pose ? quelques pas de l?. Il sautille ? gauche, puis ? droite, puis s?envole. Elle est en paix, ici. Et pourtant.

Elle ferme les yeux, lentement. Elle veut penser. R?ver. Beaucoup d?images se m?langent dans sa t?te. Un ange. Un dragon. Un loup. Une outre d?eau. Un banc. Une for?t. De l?hydromel. Un faucon. Une canne ? p?che. Une flasque verte. Une ?p?e. Une bague. Deux bagues.

Oui, deux bagues. Elle bouge ! Un diamant, minuscule. Un anneau d?argent. Elle bouge ! Elle glisse le long de son doigt. Doucement. Mais inexorablement. Elle veut hurler. Elle veut replier sa main. Elle ne peut pas. La bague glisse. Lentement. La perle ! Une perle sombre. Un anneau poli. Elle bouge ! Elle aussi, elle glisse. Lentement. Inexorablement. Elles arrivent au bout de ses doigts. Elle ne peut rien faire. Elles tombent. Virevoltent, et tournoient. Puis disparaissent, dans le n?ant. Une larme perle sur la joue de l?elfe. Elle coule le long de l?arr?te de son menton. Elle tombe. Le temps semble fig?. Elle veut crier. Elle veut plonger, sombrer ? la suite de ces bijoux. Ces bijoux qui illuminent sa vie. Si pr?cieux. Inestimables. Elle ne peut pas.

Le temps reprend son cours. La larme tombe. Elle s??crase sur son ventre. Sans un bruit. Il bouge. Il l?a sentie, elle le sait. Il est triste, car sa m?re est triste. Il veut qu?elle le prenne dans ses bras. Elle ne peut pas. Pas encore. Mais elle le fera. Ils le savent. Il est son avenir. Elle se recroqueville, enlace son propre ventre, son b?b?. Elle tremble. Ses cheveux de neige tombent devant son visage. Ses larmes coulent, doucement, sans un bruit. Elle pleure.

Elle a failli.

Poster un commentaire - Commentaires (4) Créé le 2009-03-03 à 06:35:32 - Modifié le 2011-01-27 à 23:03:24
Pages: 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20