Journal

97 messages - Cliquez sur un titre pour afficher la page dans une autre fenêtre

De retour

Me revoil? ! Je suis enfin rentr?e ? Quel?Thalas ! La caresse du vent frais dans mes cheveux, l?odeur de la for?t, le p?piement des Faucons-Dragons, tout ?a m?avait tant manqu? ! Je ne regrette vraiment pas les horreurs d?Outreterre ! Je n?en pouvais plus de tous ces d?mons, ces esprits, ces cadavres, cette odeur de sang et de chair en putr?faction qui me restait constamment dans les narines. C??tait horrible !

En plus, je ne suis encore qu?une apprentie. Et ils m?ont trait?e comme telle. Je l?ai tout de suite vu quand je suis arriv?e, que je n?allais pas faire des t?ches tr?s reluisantes. Je voyais les Chevaliers et les Seigneurs partir d?un c?t?, conduits par un Anachor?te du Soleil Bris? vers une sorte de caserne de laquelle ils ressortaient tout ?quip?s. Leur armure brillait sous la lumi?re ?trange de Shattrath, la ville franche, et leurs ?p?es ?taient gigantesques ! Je pensais qu?une fois que les Chevaliers auraient termin? de s??quiper, ce serait ? notre tour. Mais je me trompais.

Un Seigneur Chevalier nous conduisit ? l?oppos?e, dans la ville basse, o? nous aurions nos quartiers le temps de notre mission en Outreterre. On nous servit un repas frugal, avec une soupe de je ne sais quoi et un morceau de viande ?trange. Personne n?a pu me dire de quoi il s?agissait, mais je crois qu?il valait mieux que je ne le sache pas. On croise tellement de cr?atures ?tranges l?-bas ! Des sortes de gros l?zards blancs et mauves qui disparaissent et reparaissent, d?immenses bestioles poilues, des cr?atures de mana, des sortes d?insectes gigantesques.

Apr?s ce petit repas, on nous a donn? un peu de temps libre le temps de nous remettre de notre petit voyage. C?est que c?est ?prouvant de passer la porte des T?n?bres ! J?ai bien cru que toute mon essence allait se d?composer lorsque je me suis retrouv?e comme perdu dans le N?ant, attir?e irr?sistiblement de tous les c?t?s la fois. J?ai cru que j?allais me faire d?membrer ! Puis soudain je me suis sentie aspir?e par une sorte de siphon et je me suis retrouv?e assise sur le derri?re au milieu d?un v?ritable champ de bataille ! Des d?mons grands comme des maisons attaquaient les forces de la Horde et de l?Alliance r?unies. Des archers Kal?Dorei, des magist?res Sin?Dorei, des guerriers Orcs, des mages humains? tous r?unis contre un m?me ennemi !

Mais j?ai ? peine eu le temps de me relever que d?j? on me prenait par le col et qu?on me met au garde ? vous.

- Relevez-vous ! Ce n?est pas le moment de flancher !

J?aquiessais en saluant et me tins bien droite, jetant juste un regard aux d?mons qui progressaient sur l?immense escalier qui conduisait ? la porte mal?fique.

On nous mit ensuite en rang et on nous ordonna de grimper sur des wyvernes pour rejoindre Shattrath. De l?-haut, j?ai pu voir toutes les horreurs de la L?gion ! Des grands d?mons tout rouges, avec de grandes lames, des sortes de femmes gigantesques et en petit culotte, avec quatre paires de bras et autant d??p?es, des gangrechiens crachant des flammes vertes, et des choses bien pires encore !

Heureusement, nous volions trop haut pour qu?ils ne nous atteignent. Mais quelquefois, je voyais des arm?es enti?re se briser sur les d?mons comme la mar?e contre les rochers. J?avais si peur?

Mais tout ?a est termin? ! Je ne veux plus y penser ! Je suis revenue chez moi maintenant, tout est fini. Je vais revoir Wyrnen et je vais le couvrir de baisers ! Il m?a tellement manqu? ! J?esp?re qu?il ne lui est rien arriv? et que tout va bien ici...

J?ai comme une petite boule dans le ventre. J?ai un peu peur. J?esp?re qu?il n?est pas parti, qu?il ne m?a pas laiss?e. Non, ce n?est pas possible ! Il ne ferait jamais ?a ! Je le sais !

Je me dirige vers le manoir. Rien n?a chang? ici. J?ai l?impression de reconna?tre chaque arbre, chaque grain de sable du sentier. Tout est vraiment ?ternel ici.

Comme si j?avais quitt? Quel?Thalas hier, je franchis le petit pont de pierre et je grimpe la petite cote qui conduit au manoir. Rien n?a chang?.

Je d?glutis p?niblement, immobile devant la b?tisse. Le manoir Saen Thalas. Cet endroit qui est devenu comme ma maison, l? o? j?ai rencontr? tout ceux que j?aime. L? o? j?ai rencontr? Wyrnen.

Je sens un petit sourire nostalgique se dessiner sur mes l?vres. Je hausse les ?paules comme pour chasser toutes ces aventures en Outreterre de mon esprit et je gravis lentement la rampe qui me conduit aux quartiers des Saen Thalas, ? l??tage.

Poster un commentaire - Commentaires (0) Créé le 2008-10-28 à 12:09:58 - Pas de modification

Cafard

- Il y a quelqu?un ?

Pas de r?ponse.

- Hoh? ?

Silence. J?esquisse un petit sourire. D?cid?ment, les Saen Thalas sont des gens tr?s actifs. Toujours ici ou l?, toujours occup?s. Entre ceux qui se battent, ceux qui doivent ?lever leurs enfants, ceux qui sont trop excit?s pour rester en place, il y a peu souvent du monde dans le manoir !

Je p?n?tre dans la pi?ce principale ? l??tage et d?pose mon arme et mes ?pauli?res. Je lance ma lourde cape sur un divan d?un grand geste et je me dirige d?un pas r?solu vers la table. Je saisis fermement une pomme et commence ? la d?vorer avec acharnement. Enfin un peu de nourriture comestible et agr?able ! C?est que ce que l?on mange quand on est au front n?est pas toujours tr?s ragoutant. Parfois, c?est tout juste si on ne doit pas faire griller les restes du d?mon qu?on vient d??triper pour se nourrir !

Tandis que je mordille ce qu?il reste de ma pomme r?duite ? l??tat de trognon, je remarque qu?il y a quelqu?un sur la terrasse. Je crois qu?il s?agit de Lys. Elle est assise sur le rebord, embrassant du regard les bois des Chants Eternels. Je remarque que beaucoup de gens aiment bien cet endroit. Et d?ailleurs moi aussi ! C?est vrai qu?on y est bien, sur cette terrasse !

Je franchis doucement la porte et viens m?assoir ? c?t? de Lys.

- Bonjour Lys !
- Tiens, bonjour Azrelia ! O? ?tais-tu pass?e ?
- Et bien? j??tais en Outreterre, en mission pour les Chevaliers de Sang !
- Ah, et ?a c?est bien pass? ?
- Bof, plus ou moins. Tu sais, je n??tais qu?une jeune Chevalier, alors on nous donnait juste les petites missions sans int?r?t, comme ramasser les restes apr?s le passage des troupes. Mais je suis revenue enti?re, c?est l?essentiel, non ?
- Oui, en effet !
- Et toi, ?a va bien ?
- Pas tellement?
- Qu?est-ce qu?il y a ?
- Pr?sage ne m?a pas donn? de nouvelles depuis tr?s longtemps?
- Allons, elle a sans doute des choses tr?s importante ? faire ! Tu verras, elle ne peut pas se passer de toi, elle finira par revenir et vous serez ? nouveau ensemble !
- Tu crois ?
- Evidemment ! J?en suis s?re m?me !

Je lui adresse un grand sourire. Elle essaie ? son tour de sourire, mais le r?sultat est peu probant.

- Tu sais Azrelia, je? je ne suis pas s?re de vraiment vouloir vivre Pr?sage.
- Comment ?a ?
- Et bien? je ne sais pas si je l?aime encore vraiment et si je suis fa?te pour ?a. J?ai l?impression de ne servir ? rien, je me sens toute fatigu?e, je n?ai plus envie de faire quoi que ce soit.
- Allons?

Je pose une main r?confortante sur son ?paule.

- Tu es juste un peu fatigu?e, et Pr?sage te manque, voil? tout ! Je suis s?re que tout ira mieux d?ici quelques temps. Mais ne dit pas que tu es inutile, ce n?est pas vrai !
- Azrelia? tu es gentille... Toi au moins tu es l? pour moi !

Elle m?adresse un sourire un peu plus franc cette fois et je lui r?pond d?un sourire qui me remonte jusqu?aux oreilles.

Nous passons un certain temps ensemble, ? discuter tranquillement sur le bord de la terrasse. La pauvre Lys semble vraiment perturb?e et d?courag?e. Et Pr?sage qui ne donne plus signe de vie? Moi aussi je suis un peu inqui?te, mais je suis s?re que tout va s?arranger !

Je l?aime bien, Lys. Elle est tr?s gentille, m?me si parfois, quand elle est avec Pr?sage, elle peut ?tre tr?s d?sagr?able. Mais elle avoue elle-m?me que Pr?sage a une mauvaise influence sur elle. Ce n?est peut-?tre pas tout ? fait faux, mais elle reste quand m?me elle-m?me.

Enfin, je suis contente d?avoir r?ussi ? lui remonter un peu le moral !

Poster un commentaire - Commentaires (2) Créé le 2008-11-02 à 09:51:58 - Pas de modification

Vacances!

Cette fois, nous sommes partis ! A nous la for?t d?Elwynn !

Wyrnen et moi avons enfin d?cid? de prendre un peu de temps tranquilles, juste nous deux, loin de toute cette agitation. Nous avons jet? notre d?volu sur la for?t d?Elwynn, une vaste for?t pr?s d?Hurlevent, la grande cit? des Humains. Moi, je n?ai pas peur des Humains. Mes parents avaient l?habitude de commercer avec eux, alors je sais qu?ils ne sont pas m?chants ! J?esp?re quand m?me qu?on trouvera une petite maison sympathique o? s??tablir et que les villageois du coin ne nous causeront pas trop d?ennuis.

Mais le chemin est long jusqu? ? Elwynn ! Nous devons prendre le Zeppelin depuis Fossoyeuse jusqu?? Grom?Gol, dans la jungle humide de Strangleronce, puis traverser la vall?e pour rejoindre les Bois de la P?nombre, avant de d?boucher enfin sur la verte for?t d?Elwynn !

Je chevauche mon loup noir juste ? c?t? de mon Wyrnen qui monte lui un grand loup au poil d?un blanc de neige. Qu?est-ce qu?il a fi?re allure avec sa belle armure dor?e sur ce bel animal !

Enfin, nous traversons un petit pont de pierre jet? au dessus d?une rivi?re d?eau claire, et nous p?n?trons sous les frondaisons de la for?t proprement dite. Partout, des petits lapins fol?trent dans l?herbe verte, des faons suivent leur maman entre les arbres, des ?cureuils grimpent aux branches les bras charg?s de glands et de noix. Qu?est-ce qu?on va ?tre bien ici ! Je me sens d?j? si heureuse !

Apr?s avoir err? quelques temps dans la for?t, nous tombons sur un petit village de bucherons humains. Apparemment, ils n?ont pas l?air agressif. Nous nous approchons doucement en montrant nos intentions pacifiques, mais en restant sur nos gardes malgr? tout. N?oublions pas que nous sommes plus ou moins en guerre contre l?Alliance quand m?me !

Cependant, les humains nous tol?rent. Oh, ?videmment, ils marmonnent un peu d?s que l?on passe trop pr?s d?eux, mais ils nous laissent quand m?me tranquilles. On a r?ussi ? s?installer dans une maison assez grande, un peu ? l??cart des autres. Apparemment, elle est abandonn?e, mais une fois qu?on a enlev? un peu de poussi?re, elle sera tout ? fait viable !

Nous ne perdons pas de temps et nous installons aussit?t dans notre nouveau foyer. Je range mes affaires dans un meuble tandis que mon Chevalier fait de m?me. Puis je me retourne vers lui. Il a le dos tourn?, cherchant apparemment ? caser tous les gadgets qu?il a amen?s avec lui. Je souris et m?approche de lui. Je pose mes bras sur ses ?paules avant de laisser mes mains glisser sur son torse tandis que je l?embrasse dans le cou.

- On va ?tre bien ici, hein mon Wyrnen ?
- Bien s?r mon amour?
- Je t?aime?

Je commence ? d?grafer doucement les ?l?ments de son armure. Ses ?pauli?res tombent avec un petit bruit sur sa lourde cape qu?il a d?j? retir?e. Mes mains glissent sur sa peau et d?font un ? un les rivets et les lacets qui maintiennent son armure. Il se retourne alors lentement et ses mains se prom?nent ? son tour sur mon corps. Mon armure glisse le long de ma peau tandis qu?il me couvre de caresses et de baisers. Je le prends alors dans mes bras et l?embrasse langoureusement, mon corps br?lant serr? contre le sien.

- Oh, mon Wyrnen?
- Azrelia? et si on? essayait ce lit ?

Il tourne quelques instants son regard sur le grand lit qui tr?ne au milieu de la chambre avant de me regarder ? nouveau dans les yeux. Je pose doucement mes mains sur ses fesses en lui murmurant ? l?oreille.

- J?attendais que tu me le demandes, mon amour.

Lentement, nous nous dirigeons vers le lit. Je m?allonge sur les draps blancs et tends les bras vers mon fianc?. D?licatement, il me rejoint. Je me sens fr?mir sous ses caresses et ses baisers. Ses mains explorent chaque parcelle de mon corps, de mon visage, de ma poitrine. Je ne peux m?emp?cher de g?mir. Puis, i l vient en moi. Nous ne formons plus qu?un. Je me sens heureuse. Je suis terriblement bien.

Le plaisir nous envahit. Nos l?vres br?lantes de d?sir ?changent de fougueux baisers. Nos corps unis dansent ensemble avec volupt?. Puis un grand frisson nous parcourt tous deux et je sens la vie s?insinuer en moi.

Mon Wyrnen? je veux ?tre avec toi? pour toujours !

Poster un commentaire - Commentaires (4) Créé le 2008-11-18 à 10:39:40 - Pas de modification

Adieu, Elwynn!

Cela fait d?j? un long moment que nous sommes ici, dans notre petite maison, au milieu de la for?t d?Elwynn, Wyrnen et moi.

Nous avons fait plein de choses et je me suis beaucoup amus?e avec lui ! On s?est souvent promen?s dans les bois, tous les deux, en amoureux. Ce qu?on ?tait tranquilles ! Et puis il y a tout plein d?animaux dans cette for?t. Je me souviens bien de cette petite promenade durant laquelle nous avons crois? une jolie biche avec son petit faon. Il ?tait si mignon ! Et ils n?avaient pas peur de nous, si bien qu?on a pu s?approcher un peu pour les voir d?un peu plus pr?s. Le petit faon nous regardait de ses yeux verts, p?tillants de curiosit?, tandis que sa m?re restait sur ses gardes, tout pr?s de lui, pr?te ? intervenir. Mais pour rien au monde je n?aurais fait de mal ? un petit ?tre comme lui !

Il y avait aussi un petit lac pr?s du village des bucherons, nous sommes donc all?s plusieurs fois nous baigner dans l?eau claire. Et comme il n?y avait personne, on ne risquait pas d??tre surpris durant notre baignade ! On faisait des longueurs, on se cachait sous l?eau en respirant gr?ce ? un roseau creux, on chassait les grenouilles. Il y avait aussi une petite cascade ! Je me souviens qu?une fois, tandis que je m??tais approch?e du bord pour regarder en bas, je m??tais laisser emport?e par le courant et je m??tais retrouv?e le derri?re dans l?eau quelques m?tres plus bas ! Heureusement, mon preux chevalier ?tait venu me sauver ! Il avait brav? le courant pour se placer sur les pierres en haut de la chute et m?avait tendu la main pour m?aider ? grimper. Apr?s une lutte ?pique contre les ?l?ments, j?avais enfin r?ussi ? remonter ! Je crois que j?avais beaucoup embrass? mon Wyrnen ? ce moment l?, pour le remercier.

Une autre fois, alors que nous nagions tranquillement, nous avons d?cid? d?explorer la petite ?le qui se trouvait au milieu du lac. Il y avait de dr?les de grandes pierres dress?es en cercle au milieu, alors on voulait voir ?a d?un peu plus pr?s. C?est au moment o? nous avons mis les pieds sur l??le que nous les avons vus. Des humains, partout, en robe sombre, portant ? la main des armes ?tranges et pratiquant d??nigmatiques rituels.

Nous nous sommes tapis derri?re les fourr?s et les avons observ?s quelques instants. Wyrnen semblait un peu mal ? l?aise. A mon avis, il avait plus peur d??tre vu en petite tenue que de se faire agresser par ces hommes ?tranges qui, apr?s tout, ne semblaient pas si dangereux. Je lui ai adress? un petit clin d??il et un grand sourire, et nous avons regagn? la rive en nageant silencieusement.

Une autre fois, nous sommes all?s p?cher. Il nous a fallut beaucoup de temps pour r?cup?rer quelques petits poissons, parce que nous n??tions pas tr?s dou?s, mais nous avons tout de m?me r?ussi par ramener trois truites suffisamment grosses pour nous permettre de faire un repas. Quoi qu?il en soit, j?ai remarqu? que mon Wyrnen n??tait pas tr?s patient !

De retour ? la maison, j?ai commenc? ? cuisiner les poissons et j?ai demand? ? Wyrnen s?il voulait bien essay?. Bon, je ne suis pas un cordon bleu, c?est s?r, mais je me suis sentie moins idiote quand j?ai remarqu? que Wyrnen ?tait encore plus mauvais que moi ! Il manie bien mieux la hache d?arme que le couteau de cuisine !

Tous ces souvenirs resteront ? jamais grav?s dans mon c?ur ! Ces petits instants de bonheur avec mon Wyrnen sont sans doute les jours les plus heureux de toute ma vie !

Mais aujourd?hui, j?ai envie de rentrer ? Lune d?Argent. Mes amis me manquent. Pr?sage, Zerteal, Ardence et tous les autres? j?ai envie de les revoir ! Ici, la tension commence ? monter. Plusieurs Elfes de la Nuit accompagn?s d?humains sont entr?s ? l?improviste dans notre maison, pour faire je ne sais quoi. Et puis une mage gnome a essay? de nous attaquer ! Je commence ? avoir un peu peur, alors il vaut mieux qu?on rentre avant que les choses ne tournent mal.

Nous avons fait nos bagages et attach? nos sacs sur nos montures. Nous sommes pr?ts pour le grand retour. Je jette un dernier regard vers cette petite masure dans laquelle j?ai connu tant de bonheurs. Peut-?tre que nous y reviendrons un jour, qui sait ? Quand le monde sera enfin en paix, que nous serons mari?s et que nous aurons des enfants, oui, nous reviendrons !

Je secoue la t?te pour me tirer de ma r?verie et j?adresse un grand sourire ? Wyrnen.

- Nous pouvons y aller.
- Soit. Nous sommes partis alors !

Nous talonnons nos grands loups et partons au petit trot. Je jette un dernier regard nostalgique par-dessus mon ?paule avant de le reporter devant moi, vers notre avenir.

Poster un commentaire - Commentaires (0) Créé le 2008-11-25 à 11:51:36 - Pas de modification

Un plus un font trois

Cela fait d?j? quelques temps que nous sommes rentr?s de notre petit s?jour dans la for?t d?Elwynn, mon fianc? et moi. Nous sommes rest?s pr?s de Lune d?Argent, reprenant nos habitudes. Souvent, on allait se voir pr?s de la fontaine du quartier de la Bourse Royale, pour prendre un peu de temps tous les deux. C?est un endroit si agr?able avec ses petits lapins blancs qui fol?trent gaiement autour du bassin d?eau claire et les niveaux de la fontaine qui transportent les p?tales roses des fleurs tomb?es des arbres alentour !

Nous allons aussi quelquefois nous promener tous les deux dans les bois, en amoureux, loin de l?agitation de la cit?. On s?arr?te parfois sur le bord du sentier, ou sur un pont, pour profiter ensemble du calme de notre belle for?t. Bref, tout va pour le mieux.

Mais aujourd?hui est un jour un peu particulier. J?ai une grande nouvelle ? annoncer ? mon chevalier noir ! Je viens de le retrouver devant l?ancien manoir des Celwe Belore, ? Lune d?Argent. C?est une b?tisse Sin?Dorei classique, construite sur deux ?tages, avec un petit escalier qui ?pouse la courbe des murs pour monter au niveau sup?rieur, o? se trouvent les chambres. Il n?y a pas de portes, mais de simples voiles diaphanes qui volent gracieusement au gr? des brises qui sillonnent la ville.

Mon Wyrnen est d?j? ? l?int?rieur, plong? dans ses pens?es. J?entre d?un pas d?termin? dans la demeure et viens me planter devant lui. Apr?s le baiser habituel et une petite ?treinte ? je ne me sens jamais aussi bien que lorsque je suis dans ses bras ! ? je le conduit dans un coin de la salle principale du manoir. D?un geste, je lui fais signe de s?assoir sur un divan. Je sens ? son regard que j?ai ?veill? sa curiosit?, mais il reste silencieux. Il se contente de me fixer. Et bien oui, il faut bien que je le fasse attendre un peu, une nouvelle comme celle que je m?appr?te ? lui annoncer, ?a ne se r?cite pas comme une recette de cuisine, il faut y mettre les formes !

Je m?approche doucement de lui et me tiens juste devant le divan, le regard fix? sur son visage. Il hausse un sourcil. Je tente de garder un air s?rieux. Je prends une profonde inspiration pour me donner du courage, puis je me d?cide enfin ? entamer la conversation.

- Mon Wyrnen, j?ai quelque chose de tr?s important ? te dire.
- Je t??coute, mon amour.
- Et bien voil?, je?

Je ne peux m?emp?cher de me mordre la l?vre, un peu g?n?e. Puis, doucement, presque instinctivement, je prends une main de Wyrnen et la pose doucement ? plat sur mon ventre.

- Je crois qu?il y a quelqu?un l?-dedans.

Il a enfin compris. Il m?observe en ouvrant des yeux ronds comme des soucoupes.

- Tu? tu veux dire que? ?
- Oui, je crois que j?attends un enfant.

J?affiche un grand sourire en le regardant, attendant sa r?action. Il reste un instant immobile, bouche b?e. Enfin, il se d?cide ? prendre la parole.

- Tu? tu es s?re ?
- Et bien.. pas tout ? fait? mais presque, quand m?me. Tu n?es pas content ?
- Mais bien s?r que si ! C?est merveilleux Azrelia !

Il se l?ve soudain et me prend dans ses bras, m?offrant un long et tendre baiser. J?en profite plus que jamais. Je me sens si bien !

- Je suis tellement heureuse !
- Moi aussi mon amour !
- Tu te rends compte ? On va avoir un enfant !

Il m?adresse ? nouveau un grand sourire avant de me donner un autre baiser.
Mais soudainement, quelque chose me revient ? l?esprit : si je suis enceinte, ?a veut dire que je vais avoir un gros ventre !

- Dis Wyrnen?
- Oui ?
- Est-ce que tu m?aimeras toujours quand j?aurais un gros ventre ?
- Mais bien s?r ! Quoi qu?il arrive, tu resteras toujours la plus belle !

Je ne peux m?emp?cher de rougir l?g?rement. D?cid?ment, ce Wyrnen est vraiment un ange ! Cette fois-ci, c?est moi qui prend doucement sa t?te entre mes mains pour d?poser un tendre baiser sur ses l?vres.

Poster un commentaire - Commentaires (0) Créé le 2009-01-12 à 04:36:48 - Modifié le 2011-01-27 à 23:04:31
Pages: 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20