Journal

97 messages - Cliquez sur un titre pour afficher la page dans une autre fenêtre

L'ami de mon ami

Lorsque je me suis r?veill?e ce matin, Wyrnen ?tait d?j? parti. Mais il avait laiss? un mot et un petit paquet.

? Azrelia, je suis d?sol?, mais je n'ai pas pu rester ce matin. Comme tu dormais, je ne voulais pas te r?veiller. J'ai laiss? mon loup veiller sur la maison, je sais qu'il ne t'arrivera rien. Tu trouveras avec cette lettre quelques cadeaux. Je t'aime. ?

Je soupire en repliant la lettre. D?cid?ment, mon Wyrnen est comme le vent. Toujours en mouvement!

Je repose la lettre et je d?plie doucement la paquet. A l'int?rieur, un joli sac qui me sera tr?s utile lors de mes voyages... et un ?norme diamant noir finement taill?! Une telle pierre doit valoir une fortune! Ce cadeau est vraiment magnifique! Mon Wyrnen...

. . .

En me promenant dans Lune d'Argent, je retrouve Wyrnen pr?s de la fontaine du quartier du Bazar. Je lui saute dans les bras!

- Wyrnen!
- Azrelia! Je savais que je pourrais te trouver ici!

Je lui adresse un grand sourire et l'embrasse tendrement.

- Je... je suis d?sol? pour ce matin... Mais j'avais ? faire, et...
- Ce n'est rien, je comprends. Et puis... tu m'as laiss? de si beaux cadeaux! Mai cette pierre doit valoir une fortune! Tu es fou!
- Rien n'est trop cher ou trop beau pour toi, mon amour!
- Ho, Wyrnen!

Je lui adresse un grand sourire et le serre dans mes bras.

- Tu es si gentil!

Soudain, une voix venant de derri?re moi nous interrompt.

- Hem, bonjour Wyrnen.
- Feolan!
- Je d?range peut-?tre?
- Et bien, moi non, mais si Azrelia...

Je fais mine de r?fl?chir et me tourne vers le nouveau venu.

- Non, nous ne faisions rien d'indiscret, pas encore.

J'adresse un petit clin d'oeil ? Wyrnen qui se gratte la t?te en souriant, l'air g?n?.

- Heu, Azrelia, voici Feolan, un ami qui m'a accompagn? dans toutes mes aventures. Feolan, voici Azrelia, ma fianc?e.
- Enchant?, Feolan!
- De m?me Azrelia!

Nous passons le reste de l'apr?s-midi ? discuter tranquillement au bord de la fontaine. J'?coute avec une certaine envie ces deux elfes raconter leurs exploits. Il est question de dragons, de grands monstres, de hordes d'ennemis, de sauvetages de derni?re minute, de combats acharn?s, d'armes exceptionnelles.

Wyrnen a v?cu tant d'aventures, il a combattu tant de cr?atures... il doit ?tre vraiment puissant! Je me sens soudain extr?mement fi?re d'?tre fianc?e ? un elfe tel que lui! M?me si les Chevaliers Noirs ne font pas toujours bonne impression, je sais que mon Chevalier Noir ? moi est le plus gentil et le plus valeureux de tous!

Le regard perdu dans celui de Wyrnen, j'?coute ? moiti? le r?cit de leurs exploits. Je ne veux plus le quitter. Plus jamais!

Poster un commentaire - Commentaires (0) Créé le 2008-09-21 à 10:30:53 - Pas de modification

Sombre d?couverte

Nous y sommes enfin! Wyrnen va m'apprendre ? ma?triser les ombres! J'ai r?ussi ? l'attirer dans un coin tranquille, un petit b?timent au sud de la Bourse Royale, ? Lune d'Argent. L'endroit est peu fr?quent? et un peu cach?, je pense qu'on ne sera pas trop d?rang?s. C'est que je vais avoir besoin de concentration pour m'exercer moi!

Il m'explique d'abord que je dois apprendre ? ressentir les ombres qui m'entourent, avant d'esp?rer pouvoir les manipuler. Comme pour illustrer ses propos, il laisse une petite boule d'ombre se former au creux de sa main, avant de la laisser doucement s'?vaporer, un petit sourire aux l?vres. Je le regarde d'un air ?merveill?.

- Je veux faire pareil! Dis-moi, comment il faut faire pour sentir l'ombre?
- Et bien...
- Oh, je me souviens! Heimmenrich m'a appris ? ressentir la magie qui nous entoure, pour pouvoir voir les choses sans nos yeux! C'est un peu pareil avec les ombres, non?

Wyrnen se gratte la t?te et me regarde en souriant.

- Heu.. oui, ?a doit se ressembler un peu mais... enfin, essaie, nous verrons bien!

Je regarde un instant autour de moi puis lance un petit regard ? Wyrnen.

- Dis, tu ... tu me prot?geras, hein? Si les ombres me veulent du mal je veux dire...
- Ne t'en fais pas, il ne t'arrivera rien. Mais tu ne dois pas perdre de vue que tu les contr?les! Tu ne dois pas les laisser prendre le dessus.
- B.. bien!

Je d?glutis p?niblement et tend mes bras devant moi. Je ferme doucement les yeux et me concentre tr?s fort. Je sens... je sens... je ne sens absolument rien en fait. J'ai beau me concentrer tr?s fort, rien ? faire, je n'y arrive pas! Je rouvre doucement les yeux et rel?che mes bras.

- Wyrnen, je... j'y arrive pas!
- Ce n'est pas grave, on ne peut pas r?ussir du premier coup! Je vais t'aider un peu, ajoute-t-il en souriant.

Il se concentre, rassemble une grosse boule d'ombre entre ses mains, puis d'un geste, il fait imploser la sph?re. Des volutes de fum?e noire se r?pandent autour de nous, voletant dans l'air.

- Voil?, j'ai r?pandu un peu d'ombre autour de nous, tu devrais les sentir maintenant.
- Oui, je vais essayer!

Je lui adresse un grand sourire avant de me concentrer ? nouveau. Je tends les bras devant moi, ferme les yeux et tente de ressentir les ombres. Je me concentre de la m?me fa?on que lors des exercices de Heimmerich, en me focalisant un peu plus sur l'aspect noir, froid, de la magie.

Cette fois, je les sens. C'est comme si une bestiole ? la peau glaciale s'enroulait doucement autour de mon bras, remontait doucement vers mon torse. Ma respiration se fait haletante. Je frissonne et j'ai la chair de poule. Non! Elles remontent trop! Je ne dois pas les laisser faire!

J'ouvre soudain les yeux et agite vivement les bras pour chasser ces ombres, remuant en tout sens comme un chien qui s'?broue. Wyrnen m'observe d'un air amus?.

- Je... je les ai senti cette fois! Mais elles allaient un peu loin...
- C'est d?j? tr?s bien, me dit-il avec un grand sourire. Tu vas y arriver, tu es dou?e!
- Vraiment?
- Bien s?r !

Je lui adresse ? mon tour un sourire rayonnant et retente une nouvelle fois l'exercice.

Poster un commentaire - Commentaires (2) Créé le 2008-09-22 à 17:18:51 - Pas de modification

Entre ombre et sang

Cette fois, je contr?le un peu mieux les ombres. Je parviens ? freiner leur ascension le long de mon bras et ? les emp?cher de m'envahir. Je les repousse doucement au creux de ma main et parvient ? les faire dispara?tre au prix d'un long effort. Haletante, je me tourne vers mon fianc? et mentor.

- C'?tait mieux, hein?
- C'?tait tr?s bien! Maintenant, il faut que tu t'entra?nes souvent, pour bien ma?triser cette technique.
- Oui! Mais dis... je veux apprendre ? invoquer mon arme, comme tu fais!
- Oh, ?a...

Wyrnen forme devant lui un petit portail d'ombre et y plonge la main pour en ressortir une ?p?e courte ? la lame sombre. Tout ?a a l'air si facile!

- Vois-tu, tu dois lier ton arme aux ombres. Ensuite, tu appelles ces ombres, et la lame les accompagnera. Tu comprends?
- Oui, je crois...
- Le plus long est de laisser les ombres impr?gner la lame. Il m'a fallut des heures pour lier cette ?p?e, tu sais? Ensuite, l'invocation est assez simple, et...

Wyrnen arr?te subitement son explication, se retournant. Un elfe en armure lourde vient d'entrer. Je le reconnais. Arthan!

- Et bien... un Chevalier de Sang qui apprend ? jouer avec les ombres? me lance-t-il d'un ton acide
- Qu'est-ce que ?a peut vous faire?
- C'est contraire ? nos r?gles, petite idiote!
- Nos r?gles? Qu'est-ce que vous...
- Je suis un Ma?tre-Chevalier de Sang et je vous interdit de toucher aux ombres!

Arthan, un Ma?tre-Chevalier de Sang? Comment est-ce possible? Pourtant, il porte bien le tabard de notre ordre. Pourquoi est-ce que je ne m'en suis pas rendu compte plus t?t!

Le voil? qui me dispute violemment. Il m'intime de cesser imm?diatement cet entra?nement et me laisse entendre que si je ne me ravise pas imm?diatement, je pourrais ?tre radi?e de l'Ordre! Heureusement, Wyrnen prend ma d?fense et ? nous deux nous parvenons apparemment ? semer le doute dans les pens?es d'Arthan.

Nous lui disons que toute puissance est bonne ? prendre, tant qu'elle est utilis?e ? bon escient! Arthan ne manque pas de nous donner l'exemple d'Arthas, qui a succomb? ? sa soif de pouvoir. Mais apr?s une ?pre discussion et un ?change de propos agressifs, nous parvenons plus ou moins ? lui faire comprendre que je n'en suis pas encore ? vouloir dominer le monde.

Finalement, Arthan tourne le dos et s'en va sans un mot, apr?s m'avoir menac? de repr?sailles au moindre ?cart.

Je suis sur le fil du rasoir, mais je veux apprendre ? ma?triser les ombres! J'ai besoin de cette source de pouvoir suppl?mentaire, pour ?tre encore plus forte et ?tre utile pour mon peuple!

Je jette un regard ? Wyrnen qui bout de rage, serrant les poings. Je m'approche de lui et me serre contre son corps, caressant doucement son torse du bout des doigts pour le calmer.

- Ce n'est pas grave mon Wyrnen. C'est un idiot.
- Oui...
- Calme-toi.
- J'aurai bien voulu qu'on en arrive au duel. Depuis le temps que j'ai envie de me mesurer ? lui...
- ?a viendra, beau chevalier, ?a viendra. Et tu vaincras, j'en suis s?re!

Je lui adresse un grand sourire.

- Alors, on le reprend ce petit entra?nement?

Poster un commentaire - Commentaires (0) Créé le 2008-09-23 à 16:21:13 - Pas de modification

Sur la plage

Strangleronce, enfin! Notre Zeppelin vient de nous d?poser ? Grom-Gol, le campement avanc? de la horde dans Strangleronce. Nous sommes tout pr?s des cotes. J'invoque ma monture et grimpe en selle, avisant Wyrnen, qui me regarde d'un air un peu ahuri en se grattant la t?te.

- Et bien?
- Heu... il faut que j'invoque ma monture, mais... ce n'est pas si ?vident avec les ombres.
- Oh, je vois.

Au prix d'un grand effort de concentration, Wyrnen ouvre un ?norme portail juste devant lui, duquel sort son imposant destrier squelettique, entour? d'ombres malfaisantes qui s'enroulent comme des serpents de fum?e noire autour de ses os blanchis. Mon chevalier flatte l'encolure de sa terrifiante monture ? ou du moins ce qu'il en reste ? et saute en selle.
Nous partons au galop sur les plages, louvoyant entre les crocilisques et autres tortues marines.

Croisant un petit village de trolls sauvages, nous d?cidons de nous entra?ner un peu ? l'?p?e. Nous choisissons nos cibles et tuons les trolls un par un, perfectionnant nos techniques de combat, nous critiquant l'un l'autre. Apr?s avoir nettoy? un premier avant poste troll, je lui adresse un grand sourire couvert de sang.

- Tu es magnifique quand tu te bats mon Chevalier!

Il me r?pond lui aussi d'un grand sourire avant de se ruer sur un troll qui passait par l? et restait stup?fait devant les cadavres ensanglant?s de ses compagnons.

Apr?s ce petit entra?nement en conditions r?elles, nous nous promenons tranquillement sur le bord de l'eau.Nous arrivons sur une petite crique d?serte, tranquille. Je renvoie ma monture et m'approche de l'eau.

- On est bien l?, hein?

Wyrnen s'approche et se tient ? c?t? de moi, face ? la mer. Je me retourne doucement vers lui et l'embrasse.

- Je t'aime mon Wyrnen...
- Moi aussi je t'aime.

Je fais durer le baiser tout en lui caressant doucement le dos. Les embruns de la mer portent nos cheveux. Je pose une main sur le torse de mon Chevalier, l'invitant ? s'allonger sur le sable.

Tout en continuant ? le couvrir de baisers, je commence ? d?grafer les attaches de son armure.

- Mon Wyrnen... enl?ve-moi cette armure...
- Tu.... tu veux que...?
- Oui.

Doucement, il enl?ve un ? un les ?l?ments de son armure, tandis que je fais de m?me avec la mienne. Je caresse doucement son torse en lui lan?ant des regards amoureux, les yeux plong?s dans les siens. Je le sens un peu g?n?. Il garde ses bras contre son corps, comme s'il ?tait ligot?!

- Nous sommes fianc?s, tu sais. Tu as le droit de me toucher.
- Ah, heu...oui.

Wyrnen pose doucement ses mains dans mon dos, tandis que je serre mon corps nu contre le sien. J'ai envie de lui. Je veux ne faire plus qu'un avec lui. Seuls sur cette magnifique plage, je veux qu'il me montre tout son amour. Je l'embrasse dans le cou tout en continuant mes caresses, tandis qu'il d?couvre peu ? peu mon corps.

- Wyrnen, je veux que... que tu me fasses l'amour.
- Que je...?
- Oui... maintenant.
- B... bon.

Je lui adresse un grand sourire passionn?, avant de l'embrasser langoureusement.

La suite... ne regarde que nous!

Poster un commentaire - Commentaires (2) Créé le 2008-09-24 à 16:22:56 - Pas de modification

L'insouciance de la jeunesse

Le manoir a retrouv? son calme. Personne en cage, pas de tuerie cette fois-ci. Tout est paisible. Je m'approche de la table centrale et me laisse tomber sur une chaise. J'attrape une pomme et mords dedans ? pleine dent, poussant un petit g?missement de contentement.

Soudain, un petit tintement attire mon attention dans mon dos. Je me l?ve d'un bond et porte la main vers ma lame. C'est alors que je remarque le petit vase en porcelaine qui se balance de gauche ? droite, en ?quilibre sur son petit tabouret de bois. Juste derri?re, une petite t?te brune et deux yeux d'un bleu profond.

- Tiens? Qu'est-ce que tu fais ici toi?

L'enfant se planque un peu plus derri?re le vase. Je m'approche en souriant et m'accroupis non loin.

- Et bien? Je te fais peur?
- Non...
- Alors approche!
- Oui.

La petite fille sort doucement et s'approche de moi.

- Qu'est-ce que tu fais l??
- Quand maman n'est pas l?, je viens ici.
- Oh. Et ta maman sait que tu es l??
- Oui.
- Et qui t'as permis de rester ici?
- Maman l'a dit ? Eleor, et Eleor ?tait d'accord.
- Je vois. Et qui est ta maman?

L'enfant semble r?fl?chir un instant, tout sourire, et clame haut et fort le nom de sa m?re, affichant un grand air fier. Il me semble bien avoir entendu ce nom quelque part. Oui, je me souviens! C'?tait ? ce mariage ? Lune d'Argent!

- Vous la connaissez?
- Pas vraiment. Enfin, j'?tais ? son mariage. Un tr?s beau mariage d'ailleurs.

Tr?s vite, cette petite fille et moi apprenons ? nous conna?tre et nous appr?cier. Je me fais sa nourrice d'un jour et d?cide de prendre un peu de bon temps avec cette jeune enfant. Elle ne cesse de me surprendre. Elle n'arr?te pas d'utiliser de fa?on tout ? fait nonchalante des sorts relativement simples, mais bien trop compliqu?s pour une fillette de son ?ge!

- C'est maman qui m'a appris tout ?a!
- Tu es une fillette formidable.
- Ah oui? Pourquoi?

Je lui adresse un grand sourire et lui tapote affectueusement le cr?ne.

- Tu es tr?s dou?e, je t'assure.

Nous d?cidons d'aller nous baigner et nous rendons dans le petit coin tranquille que j'ai d?couvert avec Ardence et Miseraelle. Nous nous entendons bien et nous amusons comme des folles, ? faire la course sur le bord de la rivi?re, ? nous ?clabousser ou ? poursuivre les crapauds.

Apr?s une longue apr?s-midi de jeu, nous rentrons au manoir en marchant, main dans la main. Cette jeune fille n'a cess? de me surprendre pas ces utilisations de la magie. Elle a visiblement un don pour ?a. Il est ?vident qu'elle sera une mage tr?s puissante. S'en est presque terrifiant!

Tandis qu'elle d?guste une pomme en la faisant l?viter devant son visage, je la regarde d'un air pensif.

Je crois que ?a me plairait bien d'?tre maman. Il faudra que je demande ? Wyrnen ce qu'il en pense.

Poster un commentaire - Commentaires (2) Créé le 2008-09-26 à 11:42:40 - Pas de modification
Pages: 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20